Italie: la Juventus renverse la Roma dans un match fou (4-3)

Les joueurs de la Juventus savourent leur victoire sur l’AS Roma au stade olympique de Rome, le 9 janvier 2022
/ © 2022 AFP

La Juventus Turin, grâce à une réaction d’orgueil en seconde période, a renversé l’AS Rome dans un match fou (4-3) au stadio Olimpico, confortant sa cinquième place au classement, dimanche lors de la 21e journée de Serie A.

Menée 3-1 à l’entame des vingt dernières minutes et sans Federico Chiesa, sorti blessé (genou) en première période, la “Vieille dame” a changé le scénario qui se profilait en marquant trois buts et en défendant avec héroïsme à dix contre onze.

La Roma, qui a manqué un penalty en fin de match, manque une belle occasion de revenir à la hauteur des Bianconeri. Elle reste scotchée à la huitième place malgré un bon match, punie par un “trou noir” d’une dizaine de minutes qui lui a coûté trois points.

Tammy Abraham de la tête (11e), Henrik Mkhitaryan sur un tir dévié (48e) et Lorenzo Pellegrini d’un superbe coup franc à voir et à revoir (53e), semblaient pourtant avoir assuré la victoire romaine. La Roma était alors virtuellement cinquième, à égalité des points avec la Juve.

Les Bianconeri, que Paulo Dybala avait ramenés dans la course grâce à une égalisation non moins belle (18e), étaient alors inoffensifs.

Mais la Juve reste la Juve et il lui a fallu moins de dix minutes pour renverser ce match: Manuel Locatelli de la tête (70e), Dejan Kulusevski au terme d’une action confuse et finalement validée par la VAR (72e) puis Mattia De Sciglio en profitant d’une tête ratée de Chris Smalling (77e) ont alors puni une Roma devenue subitement friable.

Les Giallorossi se sont ensuite rués sur le but turinois pour tenter de sauver ne serait-ce un point de cette folle soirée. Une main de Matthijs de Ligt, sanctionnée d’un penalty puis et d’un carton rouge pour le défenseur néerlandais, lui en a offert l’occasion.

Mais Pellegrini, si précis sur son coup franc des 25 mètres, s’est montré plus maladroit des 11 mètres: sa frappe trop molle a été renvoyée par Wojciech Szczeny, le gardien turinois qui avait déjà stoppé un penalty romain (de Jordan Veretout) à l’aller!

A dix, la Juve a tenu jusqu’au bout, décrochant une victoire qui va lui faire beaucoup de bien au moral après une première partie de saison décevante, et ce à trois jours de défier l’Inter Milan dans la Supercoupe d’Italie.