Italie: La Juventus lance le championnat avec une victoire sans éclat

Le défenseur de La Juventus Giorgio Chiellini (g) buteur lors de la victoire 1-0 à Parme le 24 août 2019
/ © 2019 AFP

La Juventus est allée s’imposer 1-0 à Parme samedi lors du premier match de la première journée de Serie A, sans se montrer particulièrement convaincante.

En l’absence de son nouvel entraîneur Maurizio Sarri, qui souffre d’une pneumonie, la Juve a donc lancé par un succès sa quête d’un neuvième titre consécutif, mais le jeu séduisant promis est encore loin.

Sarri a d’ailleurs expliqué lui-même qu’il faudrait beaucoup de temps à ses nouveaux joueurs pour intégrer ses principes de jeu et on en a eu l’illustration samedi.

Car en dehors de quelques bons échanges entre Cristiano Ronaldo et Higuain, préféré à Dybala dans l’axe, et d’une possession de balle souvent stérile, les bianconeri n’ont pas montré grand-chose.

Le seul but du match a été inscrit par Chiellini à la 21e minute après une reprise d’Alex Sandro sur le deuxième temps d’un corner.

Ronaldo a ensuite cru faire le break sur une des plus belles actions turinoises, mais son but a été refusé après intervention de la VAR pour un hors-jeu microscopique.

Après la pause, les Turinois n’ont pas vraiment été inquiétés mais leur seul but d’avance les a laissés sous pression jusqu’au bout.

Parmi les choix de Sarri, on a noté que Blaise Matuidi, pourtant annoncé partant par la presse sportive italienne, figurait parmi les titulaires.

Adrien Rabiot n’était lui que remplaçant et a disputé la dernière demi-heure à la place de Khedira. De Ligt, recruté cet été pour 75 millions d’euros, est lui resté sur le banc, alors que Ramsey, pas encore à 100% n’était pas dans le groupe.

Au bout du compte, le 11 turinois ressemblait beaucoup à celui de la saison dernière, sans aucune recrue si l’on excepte Higuain, prêté la saison dernière à l’AC Milan puis Chelsa par le club piémontais.

A 20h45, le deuxième match de cette première journée mettra aux prises la Fiorentina et Naples, l’un des principaux rivaux supposés de la Juventus.

Côté florentin, Frank Ribéry, présenté jeudi en grande pompe, est remplaçant au coup d’envoi. Son entraîneur Vincenzo Montella a déclaré vendredi qu’il espérait pouvoir le faire jouer quelques minutes malgré une forme précaire.