Italie: la Juventus arrache le derby contre le Torino

Le milieu américain de la Juventus, Weston McKennie (g), buteur lors du match de Serie A face au Torino, à Turin, le 5 décembre 2020
/ © 2020 AFP

La Juventus, longtemps menée et inoffensive dans le derby turinois samedi face au Torino, s’est réveillée dans le dernier quart d’heure pour arracher la victoire (2-1) et prendre provisoirement la deuxième place de la Serie A.

Le Torino a longtemps cru tenir son exploit chez son prestigieux voisin grâce à un but en début de match de Nicolas Nkoulou, le plus prompt aux six mètres sur un corner (9e).

Mais le combatif relégable (18e) a été rattrapé par ses largesses défensives qui lui ont déjà coûté de nombreux points. Weston McKennie (77e)premier but en Serie A du premier joueur américain de l’histoire de la Juvepuis Leonardo Bonucci (89e) ont ainsi profité d’un marquage assez approximatif pour placer des têtes gagnantes en fin de match.

La Juve, qui n’a plus perdu le derby de Turin sur sa pelouse depuis 25 ans, revient provisoirement à trois points du leader l’AC Milan, attendu dimanche à Gênes contre la Sampdoria.

Les Bianconeri ont certes largement eu le pied sur le ballon mais mis très longtemps à inquiéter Salvatore Sirigu (un tir cadré en première mi-temps). Ni Paolo Dybala, actif mais peu décisif, ni Cristiano Ronaldo ne réussissaient à faire la différence, en l’absence d’Alvaro Morata, suspendu pour deux matches après avoir été exclu pour contestation le week-end dernier.

La lumière est venue, comme plusieurs fois cette saison, du latéral colombien Juan Cuadrado. Il s’est d’abord vu refuser un but pour un hors-jeu de Bonucci (58e) mais a ensuite délivré les deux centres à l’origine des deux buts.

“Deux à l’heure”

“Grand respect au Torino, mais ils ont réussi cette première mi-temps parce qu’on y était pas, on allait à deux à l’heure, on perdait les duels”, a commenté Bonucci. “En deuxième mi-temps, on a retrouvé ce qu’on doit montrer, l’envie, la férocité.”

La Lazio Rome, de son côté, s’est bien relancée après sa défaite face à l’Udinese (1-3), en disposant de La Spezia (2-1) grâce à un nouveau but de Ciro Immobile et un joli coup franc de Sergej Milinkovic-Savic.

A trois jours de leur match décisif de Ligue des champions face à Bruges, où il leur faudra au minimum un point pour se qualifier pour les 8e de finale, les Laziali de Simone Inzaghi ont assuré l’essentiel lors des 45 premières minutes.

Immobile, lancé en profondeur par Milinkovic-Savic, n’a pas raté son face à face contre le gardien du Spezia Calcio (15e) pour son sixième but en Serie A. Puis le passeur serbe s’est fait buteur pour doubler la mise sur coup franc (33e).

La Spezia, pas vernie par ce 2-0 à la pause après avoir touché deux fois les poteaux au début de ce match disputé à Cesena (Emilie-Romagne) faute de stade aux normes dans la ville de Ligurie, a réduit le score en seconde période par l’attaquant français M’Bala Nzola, auteur de son quatrième but.

“On avait besoin de ces trois points. On a souffert, mais on ramène une victoire très importante pour le classement mais aussi pour le moral après la défaite contre l’Udinese”, a expliqué l’entraîneur romain Simone Inzaghi.