Italie: la Juve freinée par le Torino et Belotti (1-1)

Matthijs De Ligt a ouvert le score pour la Juve tenue en échec à domicile dans le derby turinois contre le Torino, le 18 février 2022
/ © 2022 AFP

Un précieux coup de patte du revenant Andrea Belotti a permis au Torino d’accrocher la Juventus (1-1) dans le derby turinois, vendredi en ouverture de la 26e journée de Serie A.

A quatre jours de son huitième de finale aller de Ligue des champions à Villarreal, la Juve (4e) n’a cette fois pas trouvé son salut avec Dusan Vlahovic, parfaitement muselé par Bremer, ni Paulo Dybala, remplacé après une alerte en début de seconde période.

Quand l’Argentin est sorti, touché à la cuisse après une frappe appuyée du gauche (53e), la Juventus semblait pourtant bien maîtriser les débats, devant grâce à une tête autoritaire de Matthijs de Ligt sur corner (13e).

Mais Belotti a jailli pour reprendre victorieusement un centre de Josip Brekalo (62e). Traditionnelle crête de coq et soulagement palpable pour le “Gallo”, titularisé pour la première fois depuis fin novembre et une blessure à la cuisse.

“C’est dommage de ne pas avoir gagné, parce malgré tout le Torino a fait ce soir un grand match. On n’aurait rien volé en gagnant”, a commenté l’international italien sur DAZN.

“Le but est important pour moi comme pour toute l’équipe, je suis là pour ça. Ca a été une longue absence”, a-t-il ajouté, assurant ne pas “savoir” s’il s’agissait de son dernier derby avec le maillot grenat alors que son contrat prend fin en juin: “Si cela devait être le dernier, je suis fier de ce qu’on a fait”.

Le Torino (10e) a été récompensé de son bon match, fait de pressing et d’intensité physique. Rolando Mandragora, déjà dangereux deux fois (6e, 50e), n’a même pas été loin d’assommer la Juve dans la foulée mais sa frappe a frôlé le montant (66e).

Les Bianconeri ont ensuite poussé en vain, avec un Moise Kean inoffensif à la place de Vlahovic pour le dernier quart d’heure.

Même si elle prolonge sa série d’invincibilité (12 matches), l’équipe de Massimiliano Allegri, orpheline de ses tauliers en défense centrale Leonardo Bonucci et Giorgio Chiellini, blessés, regrettera les occasions non converties notamment par Adrien Rabiot (11e, juste à côté) ou Alvaro Morata (23e).

“C’est un parcours logique en championnat, ce nul n’est pas à jeter, il permet de prolonger notre bonne série”, a souligné “Max” Allegri, admettant que son équipe avait été moins “brillante” que le Torino.

Ce nul fait les affaires de l’Atalanta (5e, 44 pts) qui, avec deux matches de moins, a l’occasion de chiper la 4e place à la Juventus (47 pts) dès dimanche en cas de victoire sur le terrain de la Fiorentina (8e).