Italie: la Fiorentina pour remonter, Milan pour rester en haut

Le Français Franck Ribéry lors d’un match avec la Fiorentina face à l’Inter, le 26 septembre 2020 à Milan
/ © 2021 AFP

L’AC Milan, leader bousculé après la gifle contre l’Atalanta (0-3) puis le derby bouillant perdu contre l’Inter Milan (1-2) en Coupe d’Italie, va tenter de retrouver sa sérénité à Bologne lors de la 20e journée de Serie A.

Cette dernière débute vendredi avec Torino-Fiorentina, deux des grandes déceptions de la première moitié de saison en Italie.

La Viola de Franck Ribéry va un peu mieux depuis quelques semaines (12e) mais doit faire mieux hors de ses bases (seulement 19e du classement sur les matches à l’extérieur) pour revenir dans le Top 10. Au Torino, le nouvel entraîneur Davide Nicola, arrivé le 19 janvier, va lui tenter de signer sa première victoire après un nul (2-2) à Benevento.

En haut du classement, le mano a mano entre le leader AC Milan et son dauphin l’Inter (à deux points) reprend à distance samedi, quatre jours après le derby bouillant en Coupe d’Italie. Les Nerazzurri ont arraché la qualification (2-1) pour les demi-finales au bout d’un match marqué par le face à face tenduet les insultesentre Romelu Lukaku et Zlatan Ibrahimovic, puis l’exclusion du Suédois.

“Ibra” et ses coéquipiers doivent retrouver leur sérénité après leurs deux revers consécutifs. Le Suédois, qui ne purgera sa suspension que lors d’un prochain match de Coupe d’Italie, aura l’occasion de se faire pardonner.

Mario Mandzukic, qui a ressenti une petite douleur après ses débuts contre l’Atalanta, est encore incertain pour le déplacement à Bologne (13e). C’est aussi le cas de deux joueurs qui manquent beaucoup au milieu en ce moment, Hakan Calhanoglu (coronavirus) et Ismael Bennacer (retour de blessure).

“Pleine confiance” à Gattuso

L’Inter Milan a manqué la semaine dernière l’occasion de prendre la tête, faute d’avoir réussi à battre l’Udinese (0-0). Pas question cette fois de manquer un éventuel nouveau faux pas rossonero pour les Nerazzurri, qui accueillent Benevento (11e).

L’équipe d’Antonio Conte n’a pu compter sur le mercato pour se renforcer, en raison de la sobriété exigée par le propriétaire chinois Suning, en grosses difficultés financières. Mais le derby contre Milan a remis en selle un joueur qu’on pensait déjà parti, Christian Eriksen, héros du soir avec son délicieux coup franc décisif dans le temps additionnel.

L’entraîneur intériste a même laissé entendre que le Danois pourrait finalement rester.

La Juventus (4e), revenue à seulement sept longueurs du sommet (potentiellement à quatre avec son match en retard contre Naples), est attendue samedi à Gênes contre une Sampdoria (10e) toujours difficile à manier.

Paolo Dybala est toujours absent mais l’entraîneur Andrea Pirlo a trouvé quelques certitudes dans l’entrejeu avec Rodrigo Bentancur et Weston McKennie. Même si “on doit encore progresser, en particulier dans les phases de possession”, a plaidé l’entraîneur.

Dimanche, Naples (6e) devra éviter un nouveau faux pas contre le relégable Parme (19e), une semaine après la défaite chez l’Hellas Vérone (1-3). Face aux rumeurs faisant état de menaces pour le poste de Gennaro Gattuso, le président du club Aurelio De Laurentiis a toutefois confirmé mercredi sa “pleine confiance” en son entraîneur.

A suivre aussi la revanche entre l’Atalanta et la Lazio Rome, de nouveau à Bergame, quatre jours après le quart de finale de Coupe d’Italie intense remporté par les Bergamasques (3-2).

Le programme de la 20e journée:

Vendredi

(20h45) TorinoFiorentina

Samedi

(15h00) BologneAC Milan

(18h00) Sampdoria GênesJuventus Turin

(20h45) Inter MilanBenevento

Dimanche

(12h30) SpeziaUdinese

(15h00) CagliariSassuolo

CrotoneGenoa

Atalanta BergameLazio Rome

(18h00) NaplesParme

(20h45) AS RomeHellas Vérone