Italie: Inter-Juve, question de suprématie, déjà

L’Inter Milan de Marcelo Brozovic, qui déborde le milieu de la Lazio Sergej Milinkovic-Savic, le 25 septembre 2019 à San Siro, caracole en tête de la Serie A
/ © 2019 AFP

Un match qui écrase tous les autres: la 7e journée de Serie A sera dominée dimanche par le choc entre l’Inter Milan et la Juventus, les deux premiers du classement et les deux grands favoris au titre.

Six victoires en six matches pour l’Inter, cinq succès et un nul pour la Juve, les deux équipes n’ont pas attendu ce Derby d’Italie pour mettre brutalement la main sur le championnat.

Les autres ont compris le message et ils sont déjà loin, à l’exception de l’Atalanta Bergame. Les deux géants peuvent donc s’expliquer et le duel de San Siro donnera, au moins, une première indication sur la suite, voire sur la fin, de la saison.

Ces dernières saisons, la Juventus n’a sans doute jamais trouvé sur sa route de rival aussi solide que l’Inter rebâtie par Antonio Conte, même si le Naples de Maurizio Sarri a été redoutable en 2017-18.

De retour en Italie après deux saisons à Chelsea et une année de pause, Conte est l’homme des trois premiers titres de la série en cours de huit de la Juventus.

A l’Inter, il a réussi en peu de temps à imprimer sa marque, encore bien visible mercredi en Ligue des Champions quand son équipe a sacrément secoué Barcelone pendant une heure avant de céder.

Appuyés sur la solidité de leur défense à trois Godin-De Vrij-Skriniar et de leur gardien Handanovic, les nerazzurri n’ont encaissé que deux buts depuis le début de saison. Et dimanche, Conte espère récupérer en pointe Lukaku, qui a manqué au Camp Nou.

En face, la Juventus a débuté plus laborieusement sur le plan du jeu, mais sa nette victoire mardi contre le Bayer Leverkusen (3-0) a confirmé l’évidence d’une montée en puissance des hommes de Sarri.

Higuain est en pleine forme et même s’il n’est pas très en réussite actuellement, Ronaldo en est déjà à quatre buts et une passe décisive, championnat et Ligue des Champions confondus.

Alors qu’il est déjà traditionnellement le match le plus attendu de la saison, le Derby d’Italie entre la Juve et l’Inter prend donc une dimension particulière cette année, au vu des enjeux et du casting. Et derrière cette affiche, les autres rendez-vous du week-end semblent forcément un peu ternes.

L’Atalanta peut confirmer son excellent début de saison avec la réception de Lecce (17e), alors que Naples (4e) aura un déplacement difficile sur la pelouse du Torino (8e), qui doit repartir de l’avant après trois défaites lors des quatre derniers matches.

L’AS Rome (5e) recevra Cagliari dimanche alors que la Lazio (6e) ira à Bologne, où les tifosi des deux équipes ont prévu un pèlerinage commun au sanctuaire de la Madone de San Luca, en soutien à Sinisa Mihajlovic. L’entraîneur de Bologne, ancien grand joueur de la Lazio, est actuellement hospitalisé pour une leucémie.

L’entraîneur de l’AC Milan Marco Giampaolo jouera lui l’une de ses dernières cartes lors d’un déplacement sur le terrain du Genoa. Seulement 16e, le Milan a besoin d’une victoire.

Le match Brescia-Sassuolo, qui devait ouvrir cette 7e journée vendredi soir, a été reporté au 18 décembre après le décès mercredi soir de Giorgio Squinzi, le président du club de Sassuolo.

Le programme:

REPORTE au 18/12:

(20h45) BresciaSassuolo

Samedi 5 octobre:

(15h00) SpalParme

(18h00) Hellas VéroneSampdoria Gênes

(20h45) GenoaAC Milan

Dimanche 6 octobre:

(12h30) FiorentinaUdinese

(15h00) Atalanta BergameLecce

BologneLazio Rome

AS RomeCagliari

(18h00) TorinoNaples

(20h45) Inter MilanJuventus Turin