Italie: Ibrahimovic et Kessié hués, la Roma en sursis

L’attaquant suédois de l’AC Milan Zlatan Ibrahimovic, auteur du premier but, félicite le milieu de terrain ivoirien Franck Kessié, auteur du but victorieux (2-1) face à l’AS Rome en Serie A, le 31 octobre 2021 au Stade Olympique
/ © 2021 AFP

La justice sportive italienne a infligé mardi un carton jaune à l’AS Romeune fermeture avec sursis d’une partie de son stadeaprès des “chants injurieux” et racistes ayant visé dimanche les joueurs de l’AC Milan Zlatan Ibrahimovic et Franck Kessié.

Ibrahimovic, auteur du premier des deux buts milanais (2-1), avait été la cible de chants injurieux en début de seconde mi-temps, nécessitant une annonce dans le stade à l’attention des tifosi romains, souligne la Ligue italienne dans un communiqué.

Vers la fin du match, “le virage sud, entièrement occupés par des supporters de la Roma”, a ensuite lancé des cris racistes à l’encontre de Kessié, auteur du second but rossonero sur penalty, selon l’instance.

Pour ces faits, qui font suite à plusieurs incidents racistes dans les tribunes en Italie ces dernières semaines, la Ligue a prononcé la fermeture avec sursis, pour un match, du “virage sud” du Stadio Olimpico, repaire des ultras giallorossi.

Si des incidents similaires devaient se produire dans un délai d’un an, cette sanction serait appliquée et s’y ajouterait l’autre peine qui serait prise pour ces nouveaux éventuels problèmes, conclut la Ligue italienne.

Les cris racistes, déjà fréquents ces dernières années, ont repris de plus belle dans les stades italiens depuis le début de la saison, qui marque le retour des spectateurs après plus d’un an de matches à huis-clos en raison de la pandémie de coronavirus.

Le gardien international français de l’AC Milan Mike Maignan, le milieu français du même club Tiémoué Bakayoko, le défenseur sénégalais de Naples Kalidou Koulibaly et l’attaquant nigérian de Naples Victor Osimhen ont notamment été visés.