Iniesta prolonge de deux ans son contrat avec le club japonais Vissel Kobe

Le milieu espagnol Andres Iniesta du club japonais Vissel Kobe lors du quart de finale de la Ligue des champions de l’AFC contre le club coréen Suwon Samsung Bluewings, à Al Wakrah au Qatar, le 10 décembre 2020
/ © 2021 AFP

L’ancien international espagnol et star du Barça, Andres Iniesta, a signé mardi, le jour de son 37e anniversaire, une prolongation de deux ans de son contrat avec le Vissel Kobe, qui évolue en première division japonaise.

L’ancien milieu de terrain du Barça, qui avait signé en 2018 à Kobe pour un salaire estimé à 30 millions de dollars par an (24,7 millions d’euros), avait été opéré en décembre de la jambe droite.

Absent ensuite pendant environ quatre mois, il a repris l’entraînement en avril.

Légende du FC Barcelone et du football espagnol (131 sélections), le champion du monde 2010 était sous contrat avec le club de Kobe jusqu’au 31 janvier 2021.

“Je continuerai à faire de mon mieux pour que le Vissel Kobe devienne encore plus fort”, a affirmé Iniesta, nommé capitaine en avril 2019, lors d’une conférence de presse aux côtés de l’homme d’affaires japonais Hiroshi Mikitani, le propriétaire du club.

L’Espagnol est très populaire au Japon où, selon des experts, sa présence en J-League a généré plus de 100 millions de dollars (82,3 millions d’euros) de revenus en billets et en merchandising. Il est également apparu dans des publicités à la télévision pour du saké japonais et des téléphones portables.

A son palmarès, outre le titre de champion du monde 2010 et celui de champion d’Europe par deux fois, figurent également quatre Ligue des champions avec le Barça et neufs sacres dans le championnat d’Espagne.

Sa décision de signer à Kobe après 22 ans passés au FC Barcelone avait donné un coup de projecteur sur la J-League, en concurrence sévère avec le riche championnat chinois, qui a récemment attiré d’anciennes gloires telles que les Brésiliens Oscar et Paulinho, le Belge Marouane Fellaini ou le Congolais Cédric Bakambu.

Iniesta “n’a pas seulement fait connaître le Vissel, il a contribué globalement à élever le niveau de la J-League”, s’est félicité son président, M. Mikitani.