Incidents lors de Lens-Lille: les deux entraîneurs condamnent

Les supporters lensois envahissent le terrain à la mi-temps du match Lens-Lille au Stade Bollaert, le 18 septembre 2021
/ © 2021 AFP

Les entraîneurs de Lens et Lille, Franck Haise et Jocelyn Gourvennec, ont condamné mardi en conférence de presse les incidents entre supporters survenus samedi lors du derby au stade Bollaert-Delelis.

“Quand les gens viennent voir un match en famille, ils ne viennent pas pour prendre un siège sur la tête ou ailleurs. Ce sont des choses qui ne doivent pas arriver”, a déploré Franck Haise.

“Le terrain, c’est un lieu qui doit être sacralisé, c’est pour les acteurs: les joueurs et les arbitres. Je pense que si on avait été sur le terrain, les choses ne se seraient pas passées comme ça…”, a ajouté l’entraîneur lensois.

Même son de cloche du côté du Losc: “J’étais très peiné, ce n’est pas le foot que j’aime. On ne va pas au stade pour ça. C’était un derby engagé mais très correct sur le terrain et les bancs. Ces situations ne sont pas bonnes pour le foot”, a estimé l’entraîneur lillois Jocelyn Gourvennec.

A la mi-temps du match, des dizaines de supporters lensois ont envahi le terrain pour aller en découdre avec le parcage des Lillois, qui avaient arraché des sièges pour les lancer sur des supporters artésiens. Les échauffourées, limitées par l’intervention des CRS, ont fait six blessés légers et deux spectateurs ont été interpellés.

L’un d’eux, un supporter lillois âgé de 26 ans a comparu lundi pour “violences sur personne dépositaire de l’autorité publique” avec “arme par destination”, à savoir “un siège arraché”. L’audience a été renvoyée au 18 octobre, et l’homme est ressorti libre sous contrôle judiciaire lundi.

Lundi aussi, la commission de discipline de la Ligue a quant à elle sanctionné le RC Lens d’un huis clos à titre conservatoire pendant au moins deux matches, en attendant l’enquête sur les incidents.

Le RCL recevra donc Strasbourg mercredi puis Reims le 1er octobre dans un stade vide. “C’est une grande déception pour nous de ne pas pouvoir compter sur notre public même si on pouvait s’y attendre. C’est dur. On va faire sans eux et on va essayer d’être à la hauteur de ce qu’on fait avec ou sans eux depuis 18 mois, en attendant leur retour”, a commenté Franck Haise.

La commission a également décidé la fermeture du parcage de supporters lillois quand le Losc joue à l’extérieur, à commencer par le déplacement prévu à Strasbourg samedi.