Incidents Lens-Lille: réunion lundi de la commission de discipline de la Ligue

Les supporters lensois sur la pelouse à la mi-temps du derby Lens-Lille au Stade Bollaert-Delelis, le 18 septembre 2021
/ © 2021 AFP

La Ligue de football professionnel (LFP) a annoncé dimanche que la commission de discipline allait se réunir dès lundi, après les incidents entre supporters lors du derby du Nord entre Lens et Lille, samedi.

“La LFP condamne fermement les débordements, l’envahissement du terrain et les violences intervenues” durant la rencontre de la 6e journée de Ligue 1, a indiqué l’instance.

A la mi-temps du match, des dizaines de supporters lensois ont envahi le terrain pour aller en découdre avec le parcage de Lillois.

Les échauffourées, limitées par l’intervention des CRS, ont fait six blessés légers.

Deux spectateurs ont été interpellés, dont un pour avoir lancé un siège sur les forces de l’ordre. Celui-ci sera jugé en comparution immédiate lundi.

En raison de ces incidents, le coup d’envoi de la rencontre a été décalé de 30 minutes. Les Sang et Or se sont imposés 1 à 0.

La commission de discipline de la Ligue, qui se réunit habituellement le mercredi, a déjà eu affaire cette saison à des dossiers similaires impliquant des supporters.

Le 22 août, le derby méditerrannéen entre Nice et Marseille a été interrompu à la 75e minute après des incidents entre joueurs, supporters et membres de l’encadrement des deux clubs.

Des coups avaient notamment été échangés.

La commission de discipline a infligé à l’OGC Nice un retrait de deux points (dont un avec sursis) ainsi que le huis clos de son stade pour trois matches.

L’affiche devra aussi être rejouée, sur terrain neutre.

Pour Montpellier-Marseille (2-3), début août, interrompu quelques minutes en raison de projectiles lancés sur la pelouse, la commission a décidé de fermer, pour trois matches, les deux tribunes incriminées.

Lundi, celle-ci devrait placer le dossier en instruction, et pourrait prendre des mesures à titre conservatoire, comme un huis clos (total ou partiel) du stade Bollaert-Delelis.