Impossible de repousser la date limite du 3 août, affirme Ceferin à Aulas

Le président de l’UEFA, Aleksander Ceferin, en conférence de presse à Nyon, en Suisse, le 4 décembre 2019
/ © 2020 AFP

Le président de l’UEFA Aleksander Ceferin a affirmé à son homologue de l’Olympique lyonnais Jean-Michel Aulas qu’il était impossible de décaler la date limite du 3 août, pour communiquer à l’instance la liste des clubs européens, dans un mail envoyé vendredi soir, révélé par l’Equipe et confirmé à l’AFP par une source proche du dossier.

“Nous ne pouvons pas modifier (la date limite du 3 août pour indiquer à l’UEFA le nom des équipes qualifiées pour les Coupes d’Europe, ndlr) à ce stade, et nous espérons qu’elle sera officiellement confirmée lors de la réunion du Comité exécutif du 17 juin”, a écrit le dirigeant slovène, selon des termes retranscrits par le quotidien sportif.

“En fait, afin de garantir l’égalité de traitement entre les 55 associations nationales de l’UEFA, nous ne sommes pas en mesure de tenir compte de la situation spécifique de chaque pays et des décisions des instances compétentes concernées. Par conséquent, nous demandons à toutes les associations nationales de respecter le délai susmentionné”, a-t-il conclu.

Jean-Michel Aulas milite pour reprendre cet été la saison de Ligue 1, officiellement arrêtée le 30 avril, en arguant qu’il est possible de jouer au-delà du 3 août, la date butoir avancée par l’UEFA pour terminer les championnats nationaux.

Il s’appuie notamment sur un courrier daté du 14 mai, dans lequel Ceferin lui précisait que la date du 3 août, était “provisoire, pas officielle”, et qu’il s’agissait d’une recommandation.

Cette lettre figure notamment dans le dossier que le club a présenté devant le Conseil d’Etat, où il conteste la décision de la Ligue (LFP) d’arrêter le Championnat. L’ordonnance (décision) de la cour administrative suprême est attendue pour lundi ou mardi.

Le dernier mail du Slovène semble pourtant contredire l’argumentaire du dirigeant de l’OL, en excluant la possibilité de décaler la date limite du 3 août. Cela voudrait dire que la compétition ne pourrait se tenir au-delà de cette date.

“En fait, il est possible comme l’Espagne et en jouant un play-off sur juillet, de terminer le 3 août comme pour les Coupes (nationales, ndlr), les UCC (Coupes d’Europe, ndlr) sont prévues fin août, début septembre”, a réagi Jean-Michel Aulas sur Twitter, à la publication de l’article de L’Equipe.

L’UEFA va réunir son comité exécutif les 17 et 18 juin pour notamment entériner les dates et le format de la Ligue des champions interrompue en mars, qui devrait reprendre en août.