Guingamp: l’entraîneur Sylvain Didot remplacé par Mecha Bazdarevic

L’entraîneur bosnien Mecha Bazdarevic, le 20 novembre 2011 à Brest
/ © 2020 AFP

Guingamp a annoncé dimanche l’arrivée du Bosnien Mecha Bazdarevic comme nouvel entraîneur, en remplacement de Sylvain Didot, arrivé il y a moins d’un an et remercié après deux journées de championnat de Ligue 2.

“On a besoin d’expérience pour arriver à des objectifs élevés”, a expliqué à la presse le nouveau directeur sportif du club breton Xavier Gravelaine, qui a pris ses fonctions en mai. “On a changé d’ère et on veut retrouver des choses qui ressemblent plus à ce qu’est l’ADN de Guingamp”.

Il a expliqué avoir pris sa décision jeudi, en accord avec le président du club, Bertrand Desplat, après la déception du premier match de championnat, où Guingamp s’est incliné 1-0 face à Niort pour ses retrouvailles avec le stade du Roudourou. Pour la deuxième journée, samedi à Nancy, l’équipe a décroché le nul 2-2 dans les dernières minutes.

“On peut perdre des matches, on en perdra toujours, mais ce qu’on a vu contre Niort était très désagréable”, a insisté Gravelaine. “On a construit un groupe intéressant mais (…) je souhaite une autre attitude, de la part de tout le monde”, a-t-il martelé.

“Chacun doit comprendre qu’il faudra de la sueur, de l’envie. Ce n’est pas qu’ils en manquent, mais pour l’instant c’est un peu brouillon”, a assuré Gravelaine.

Huitième de Ligue 2 la saison dernière après avoir été relégué en mai 2019, Guingamp a vu sa préparation estivale perturbée par des cas de coronavirus pendant les derniers jours d’un stage, ce qui a provoqué le placement de l’ensemble du groupe professionnel en quatorzaine début août.

Mecha Bazdarevic est attendu lundi à Guingamp. Cet ancien international yougoslave de 59 ans, de son vrai nom Mehmed Bazdarevic, est un habitué de la Ligue 2 et qui a plusieurs fois réussi à faire monter des petites équipes (Istres en 2004, Grenoble en 2008).

Après un passage comme sélectionneur de la Bosnie-Herzégovine (2014-2017), il a retrouvé la Ligue 2 avec le Paris FC, qu’il a conduit aux barrages d’accession pour la Ligue 1 en 2019 mais dont il a été remercié quelques mois plus tard après des résultats décevants.

Sylvain Didot était pour sa part arrivé à Guingamp en 2017 pour entraîner l’équipe réserve. En septembre 2019, après huit journées de championnat, il avait pris les rênes de l’équipe première à la place de Patrick Lair, lui-même arrivé en mai pour remplacer Jocelyn Gourvennec après la relégation.