Galtier estime que la réforme de la C1 “va tuer le football”

Camphin-en-Pévèle (France) (AFP) – Le projet de réforme controversé de la Ligue des champions, qui pourrait entrer en vigueur en 2024, “va tuer le football”, a estimé vendredi Christophe Galtier, l’entraîneur de Lille, bien parti pour disputer la C1 la saison prochaine.

“C’est déjà compliqué pour le football français car on n’a que deux équipes qualifiées directement (…) Il ne faut pas me dire que ce n’est pas une ligue fermée… Ca va tuer le football. Le football national va mourir”, a déploré le technicien nordiste lors d’une conférence de presse.

Quatre groupes de huit équipes, une croissance exponentielle du nombre de matches (14 journées pour la phase de groupe contre six actuellement), un système de promotion-relégation favorable aux grands clubs: la nouvelle structure de la compétition présentée mercredi par l’UEFA provoque une levée de boucliers.

Principal reproche fait à ce projet, cette Ligue des champions new look s’apparenterait de facto à une ligue quasi fermée, puisque les trois-quarts des équipes présentes la première saison auraient la garantie de s’aligner la saison suivante.

“Qu’est-ce qui fait qu’on est tous ébloui par ce qui s’est passé cette semaine en Ligue des champions (le scénario échevelé des demi-finales) ? C’est la rareté, c’est l’exception. Si chaque année, vous avez des affiches qui sont toujours les mêmes, il n’y aura plus de rareté, plus d’exception, et automatiquement on va se lasser”, a-t-il jugé.

Hormis le Paris SG, tous les autres clubs de Ligue 1 ne sont pas favorables à ce projet de réforme qui pourrait réduire encore plus la représentation française en C1.

“Si on va dans une ligue quasiment fermée, je ne suis pas convaincu qu’il y aura plus de téléspectateurs et de spectateurs. Ce dont je suis sûr, c’est que les championnats nationaux vont beaucoup souffrir”, a conclu Galtier.

A trois journées de la fin de la saison, Lille occupe la deuxième place de L1, synonyme de qualification directe pour la Ligue des champions, avec six points d’avance sur Lyon et sept sur Saint-Etienne.