Foot: tournée séduction en Espagne et en Angleterre pour le clan Haaland

L’attaquant norvégien de Dortmund, Erling Haaland, saute de joie après son but lors du 8e de finale retour de la Ligue des champions à domicile contre Séville, le 9 mars 2021
Par Patxi VRIGNON-ETXEZAHARRETA / © 2021 AFP

Après le FC Barcelone et le Real Madrid jeudi, au tour des clubs anglais, Manchester City et Liverpool en tête, de tenter de recruter le Norvégien Erling Haaland en présentant à son père Alf-Inge et à son agent Mino Raiola leurs arguments financiers et sportifs.

La pépite de 20 ans est encore sous contrat avec le Borussia Dortmund jusqu’en 2024, mais son sens du but et ses statistiques (20 buts en 14 matches en C1 depuis ses débuts en septembre 2019, un record) affolent déjà les plus grands clubs d’Europe.

Le clan Haaland a commencé sa tournée séduction jeudi en Espagne, entre Barcelone et Madrid, avant de s’envoler en direction de l’Angleterre vendredi.

D’après la presse espagnole, Alf-Inge Haaland et Mino Raiola ont rallié Barcelone jeudi en provenance de Nice. Après avoir rencontré le nouveau président du Barça, Joan Laporta, les deux représentants du jeune joueur ont rejoint Madrid en début d’après-midi, où ils ont visité le centre d’entraînement de Valdebebas et ont eu un échange avec les dirigeants sportifs de la “Maison Blanche”, mais pas le président Florentino Perez, absent.

Deux rendez-vous qui ont duré entre trois et quatre heures chacun.

Au Barça, un frein économique ?

Le Barça a montré un vif intérêt pour le buteur, mais la situation économique du club est très délicate: le club blaugrana doit éponger une dette qui dépasse le milliard d’euros à long terme.

Le scenario idéal pour le club catalan serait que Haaland reste encore une année de plus à Dortmund. Ainsi, son prix passerait de 150 M à 75 M d’euros selon la presse catalane.

A cela, il faudra ajouter environ 40 M d’euros de commissions que se répartiront le père et l’agent du joueur selon la télévision catalane TV3, comme cela avait été le cas lors de son transfert de Salzbourg à Dortmund, en janvier 2020, pour environ 20 M d’euros.

Mais Haaland aura-t-il la patience d’attendre quand les plus grands clubs espagnols et anglais sont à ses pieds ? Economiquement, le FC Barcelone ne peut pas lutter avec les arguments financiers du Real Madrid, mais le club “merengue” a déjà Kylian Mbappé et David Alaba dans son viseur cet été, donc Barcelone espère que ces deux recrues potentielles compliqueront la venue du prodige norvégien.

Au-delà du volet financier, les deux clubs espagnols ont des arguments sportifs de prestige: le Barça a

encore jusqu’au 30 juin pour le moment

Lionel Messi, l’un des meilleurs joueurs de l’histoire, à la tête d’un effectif de stars, tout comme le Real Madrid, qui dispose de son côté de l’autre pépite norvégienne Martin Odegaard, actuellement en prêt à Arsenal, qui est un grand ami de Haaland.

Le Bayern pas intéressé

Les clubs anglais ont eux vendredi tenté de minimiser leurs vélléités autour du Norvégien.

L’entraîneur de Chelsea Thomas Tuchel n’a pas souhaité évoquer vendredi le potentiel intérêt du club londonien pour l’attaquant d’1,94 m, mais il a assuré que Mino Raiola tentait de faire monter les enchères.

“C’est un joueur du Borussia Dortmund, et bien sûr, il y a beaucoup de rumeurs autour de lui et de son agent (…) Et il semble qu’ils soient en train de créer une course pour (recruter) le joueur”, a constaté le technicien allemend.

Ole Gunnar Solskjaer, son homologue norvégien de Manchester United, qui a eu Haaland sous ses ordres à Molde, a également choisi de calmer les spéculations sur l’éventuelle offensive de charme menée par le club mancunien, qui était proche de signer Haaland à la place du Red Bull Salzbourg en août 2018.

Et l’entraineur de Manchester City, Pep Guardiola a quant lui évoqué l’idée de ne pas recruter de nouvel attaquant pour remplacer Agüero, évoquant d’une part les pertes financières liées au Covid et d’autre part des ressources déjà bien suffisantes au sein de son effectif pour venir supplanter l’Argentin.

Avant le début de cette tournée européenne, l’un des grands noms du continent, le Bayern Munich, a semble-t-il abandonné la course mercredi.

Interrogé par le quotidien Sport Bild sur les rumeurs de transferts de Haaland, Karl-Heinz Rummenigge s’est étonné : “D’où viennent ces rumeurs? Je n’en sais rien. Je ne peux dire qu’une chose: nous avons le meilleur footballeur du monde à cette position (d’avant-centre). Robert Lewandowski a un contrat jusqu’en 2023”, a tranché le patron du Bayern.

Où jouera Erling Haaland la saison prochaine ? La question reste entière, mais les premiers éléments de réponse commencent à tomber.