Foot: porté par Lewandowski, le Bayern remporte la Supercoupe d’Allemagne

Les joueurs du Bayern Munich célèbrent leur victoire face au Borussia Dortmund lors de la SuperCoupe d’Allemagne, le 17 août à Dortmun
/ © 2021 AFP

On attendait les fulgurances d’Erling Haaland, mais c’est bien l’efficacité froide de Robert Lewandowski qui a dominé le “klassiker”, permettant à son club, le Bayern Munich, de remporter sa deuxième Supercoupe d’Allemagne consécutive face au Borussia Dortmund (3-1).

Au Signal Iduna Park, antre des Jaunes et Noirs, le match a débuté par un hommage à la légende des Bavarois et de la Mannschaft Gerd Müller, décédé dimanche.

Son homonyme Thomas Müller a brandi le maillot de “der bomber” dans le rond central, en amont du coup d’envoi, sous les applaudissements des 25.000 spectateurs autorisés par la jauge sanitaire.

Une fois lancé, ce “klassiker” portait bien la marque de son lointain successeur au Bayern Munich : Robert Lewandowski.

Les Bavarois ont tout de suite eu la mainmise sur la rencontre, imposant une pression tout-terrain aux Borussen, qui n’ont pas réussi à mettre leur jeu en place.

C’est même par leur agressivité que les Bavarois se sont procurés leurs premières occasions au quart d’heure de jeu. Sur des ballons récupérés haut, Thomas Müller (14e) puis Kingsley Coman (15e) ont inquiété la cage gardée par Gregor Kobel.

Mais qui d’autre que Lewandowski, pour débloquer la rencontre ? En reprenant d’une tête rageuse un centre de Serge Gnabry (41e), le buteur du Bayern a permis au sien de se lancer véritablement dans le match.

L’attaquant polonais confirme sa forme étincelante : en inscrivant 41 buts en seulement 29 matches la saison passée, il avait battu le record de buts inscrits sur une saison précédemment établi par… Gerd Müller.

Les Bavarois ont ensuite fait la différence à un deuxième moment-clé de la rencontre : dès l’entame de la seconde période, l’inusable Thomas Müller a repris un ballon qu’avait raté Lewandowski (50e).

-Premier titre pour Nagelsmann-

Marco Reus a, un temps, redonné espoir au peuple jaune et noir d’une frappe splendide (64e) en pleine lucarne, avant que Lewandowski ne parachève son récital (74e), après une passe de Manuel Akanji interceptée par Corentin Tolisso.

“Ca compte beaucoup pour moi. Ca a dû être un match vraiment cool à regarder pour les supporteurs”, a déclaré l’attaquant polonais après la rencontre.

Le buteur de 32 ans a désormais marqué 24 buts en autant de rencontre face à son ancien club, auquel il a évolué de 2010 à 2014.

De l’autre côté, Manuel Neuer a écoeuré Marco Reus et Erling Haaland, en remportant ses duels face aux attaquants jaunes et noirs. Bien contenu par l’arrière-garde bavaroise, le prodige norvégien a vécu un match frustrant.

Après un match nul face à Monchengladbach (1-1) lors de l’ouverture de la saison de Bundesliga, le Bayern Munich lance enfin sa saison, soulageant ainsi d’un peu de pression son nouvel entraîneur Julian Nagelsmann, qui remporte un premier titre..

“C’est une victoire très importante pour les garçons”, a affirmé l’entraîneur bavarois à l’issue du match, avant de saluer la performance “exceptionnelle” de son buteur.

Seule ombre au tableau : son attaquant français Kingsley Coman est sorti sur blessure à la 49e minute, en boitant.