Foot: Messi à Paris, cartes rebattues pour Mbappé ?

L’attaquant du PSG Kylian Mbappé en match de championnat à Troyes, le 7 août 2021
Par Patxi VRIGNON-ETXEZAHARRETA / © 2021 AFP

Lionel Messi le Barcelonais est à Paris; Kylian Mbappé le Parisien va-t-il prendre le chemin de l’Espagne? La presse espagnole entretient l’espoir d’une arrivée du champion du monde, qui redonnerait un peu de lustre à une Liga orpheline de ses stars.

Plus de Messi, plus de Sergio Ramos, plus de Zinédine Zidane… Et une porte ouverte pour Mbappé ?

“C’est possible”, a titré le quotidien sportif espagnol As mardi, soulignant que l’arrivée de Messi “ouvre la voie au Real”. Mbappé n’a effectivement plus qu’un an de contrat avec le club français et les négociations de prolongations traînent. Mais selon le journal spécialisé, le Real n’a pas encore formulé d’offre directe au PSG.

Le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi a en tout cas répondu mercredi à son champion du monde, arrivé en 2017, qui a clairement dit qu’il voulait que le club se donne les moyens de remporter la Ligue des Champions: “Kylian est Parisien, très compétiteur. Il a dit qu’il voulait une équipe compétitive, maintenant il n’y a pas plus compétitif (que le PSG). Il n’a pas d’excuse pour faire quelque chose d’autre (que rester)”, a lancé le patron du club parisien.

L’attitude patiente du Français tranche avec celle de Neymar qui, dans la même situation contractuelle, a trouvé un accord en mai pour rester jusqu’en 2025.

Le temps presse: sans prolongation ces prochaines semaines, Mbappé pourra quitter la France gratuitement en juin, et même formaliser dès le 1er janvier 2022 son contrat avec un futur club.

Des recrues pour convaincre

“Il y a deux options: soit il y a un accord pour la prolongation de contrat, ce qui permet de s’acheter du temps sur un éventuel départ de Kylian Mbappé et de négocier avec des clubs qui peuvent dépenser une indemnité de transfert. Soit le PSG peut se résigner, à quelque part, laisser partir Mbappé cet été pour en tirer une indemnité de transfert. La dernière solution serait de le voir partir libre l’été prochain, comme Lionel Messi cet été, et économiquement, ce ne serait pas une bonne opération” pour le PSG, a expliqué vendredi à l’AFP Christophe Lepetit, économiste au Centre de droit et d’économie du sport (CDES) de Limoges.

Fin mai, au moment de recevoir son trophée de meilleur joueur de Ligue 1, Mbappé a réaffirmé sa volonté de voir un projet gagnant autour de lui: “Tout le monde le sait que j’ai une profonde attache pour le club. (…) Maintenant, ce que je veux, c’est gagner, me sentir dans un endroit où je peux vraiment gagner, où il y a un projet solide autour de moi. Le projet sportif est primordial”, a déclaré sur Canal+ la star du PSG, qui n’avait toujours pas réagi a l’arrivée de Messi mercredi midi.

Le mercato XXL du PSG, avec, en plus de Messi, Georginio Wijnaldum, Gianluigi Donnarumma, Achraf Hakimi et Sergio Ramos, est de nature à le satisfaire.

Et sa politique marketing reste inchangée: mardi, le club a placé le maillot N.7 de Mbappé aux côtés du N.10 de Neymar et d’un drapeau argentin dans une vidéo annonçant l’arrivée imminente de Messi.

Le Real peut se le permettre

Même doté d’un vestiaire “Galactique”, “la prolongation de Mbappé n’est pas une question de liquidités” pour Paris, a assuré Raffaele Poli, responsable de l’Observatoire du football au Centre international d’étude du sport (CIES) basé à Neuchâtel, lundi à l’AFP.

Pour le Real Madrid, en revanche, la question économique se pose. Le club,lourdement affecté par la crise sanitaire, est en train de finir la rénovation du stade Santiago-Bernabeu, et a perdu Zinédine Zidane, Sergio Ramos et Raphaël Varane cet été.

Pour cadrer avec la limite salariale imposée par la Liga (environ 473 M EUR dans son cas), le Real a ses atouts : il a 120 M EUR de trésorerie en réserve, et pourrait vendre des joueurs (comme Martin Odegaard ou Luka Jovic) pour s’approcher de l’indemnité de transfert demandée par le PSG sans faire exploser sa masse salariale.

“Le Real veut toujours les meilleurs, ça (la venue de Mbappé) ne me surprendrait pas”, a confié Toni Kroos au journal allemand Bild dimanche. Et la “Maison blanche” se remet à rêver.