Foot: l’Italie s’inquiète pour Verratti, incertain pour l’Euro

Le milieu italien Marco Verratti après un but lors d’un match de qualification à l’Euro-2020 contre la Bosnie-Herzégovine, à Turin, le 11 juin 2019
Par Antoine MAIGNAN avec Emmanuel BARRANGUET et Anthony LUCAS à Rome / © 2021 AFP

Blessé à un genou avec le Paris SG, Marco Verratti manquera quatre à six semaines de compétition, ce qui rend le milieu très incertain pour le début de l’Euro (11 juin-11 juillet), où l’Italie comptait sur son “Petit Hibou” pour redorer son blason.

Jusqu’ici épargnées par les blessures, les grandes nations sont peu à peu rattrapées par la saison à rallonge qui use les corps des joueurs, très sollicités avant le coup d’envoi du Championnat d’Europe le 11 juin à Rome.

Et l’Italie doit déplorer une lourde incertitude: son milieu de terrain relayeur, homme fort du sélectionneur Robert Mancini dans sa “Nazionale” rajeunie, est victime d’une “lésion du (ligament) collatéral médial du genou droit”, selon le PSG mardi. Une blessure dont l’indisponibilité est “évaluée entre 4 et 6 semaines”, ajoute le club parisien.

Verratti est l’un des premiers grands noms du football européen à être incertain pour le Championnat d’Europe, outre le Néerlandais Virgil Van Dijk ou la promesse espagnole Ansu Fati, blessés de longue durée et toujours espérés pour la compétition, ou encore le Français Ferland Mendy, qui souffre d’une inflammation à un tibia révélée mardi par le Real Madrid.

Dans le cas de l’Italien de 28 ans, la blessure tombe d’autant plus mal que l’Italie a l’honneur d’ouvrir l’Euro, avec une rencontre contre la Turquie le 11 juin au stade olympique de Rome, ce qui réduit encore le temps de récupération du milieu de terrain, là où la France, par exemple, n’entame son parcours que le 15 juin. Mancini prendra-t-il le risque d’intégrer Verratti à sa liste, en sachant qu’il ne le récupérera sans doute que pour la deuxième partie de la compétition à 100% de ses moyens ?

Joueur fragile

“Il est très déçu, nous le sommes tous, nous perdons un joueur important pour la fin de saison et les matches décisifs”, s’est attristé son entraîneur à Paris, Mauricio Pochettino, mardi après-midi. “Il pense déjà à récupérer le plus vite possible, espérons qu’il sera rétabli à temps pour participer à l’Euro avec sa sélection.”

Avec le PSG, Verratti manquera une fin de saison à haut risque, avec une demi-finale de Coupe de France programmée mercredi à Montpellier, et deux dernières journées de Ligue 1 haletantes, où Paris espère encore rattraper le leader Lille qui le devance de trois points.

Le sort s’acharne sur ce joueur au petit gabarit (1,65 m pour 60 kilos), précieux dans l’entrejeu parisien et italien par son impact et sa hargne, mais aussi très fragile et souvent diminué.

Verratti a en effet déjà manqué l’Euro-2016 sur une blessure (pubalgie), et l’Italie ne s’était pas qualifiée pour le Mondial-2018, battue en barrages par la Suède de Zlatan Ibrahimovic, une double-confrontation dont l’Italien avait manqué la manche retour pour cause de suspension…

Conséquence: Verratti n’a plus représenté sa sélection en grande compétition depuis le Mondial-2014, un mauvais souvenir pour la “Nazionale”, éliminée dès la phase de groupes au profit du Costa Rica et de l’Uruguay.

L’Italie regrettera son N.6 préféré (40 sélections, 3 buts): signe du renouveau de la sélection, les hommes de Roberto Mancini restent sur une belle série de 25 matches sans défaite (amicaux et compétitions confondus)…

Mais elle doit aussi se rendre à l’évidence face au profil de son joueur, souvent blessé, à l’image d’une saison en dents de scie.

Avec le PSG, Verratti n’a disputé que 21 des 36 matches de Ligue 1 cette saison, délivrant deux passes décisives. Il a notamment été écarté des terrains pour une blessure à une cuisse, et il a contracté le Covid-19 début avril.