Foot: le Paris SG retrouve Barcelone en 8es de finale de Ligue des champions

Photo fournie par l’UEFA du tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des champions le 14 décembre 2020 au siège de l’institution à Nyon, en Suisse
/ © 2020 AFP

Le Paris SG, vice-champion d’Europe, retrouvera le FC Barcelone en huitièmes de finale de Ligue des champions en février, quatre ans après la “remontada” subie en 2017 par les Parisiens, selon le tirage effectué lundi, qui a accouché d’affiches comme Atlético-Chelsea ou Lazio-Bayern.

Quatre ans après avoir sombré 6-1 au Camp Nou en huitièmes de finale retour malgré un succès 4-0 à l’aller, le PSG aura l’occasion de prendre sa revanche pour les retrouvailles espérées entre Neymar, sorti blessé dimanche, et son ancien complice Lionel Messi.

La superstar brésilienne incarne la rivalité entre les deux clubs, qui s’est exacerbée en coulisses ces dernières années.

Le transfert pour la somme record de 222 M EUR de Neymar, bourreau du PSG lors de la “remontada”, a créé du ressentiment en Catalogne, où les supporters n’ont pas digéré son départ.

Mais depuis, les dirigeants catalans ont répété leur désir d’accueillir à nouveau “Ney”. Au mois d’août 2019, avec l’accord du Brésilien, un transfert a même été proche d’aboutir.

Les Parisiens favoris ?

Ces dernières semaines, le maître à jouer parisien a jeté une nouvelle pierre dans le jardin des deux clubs, en affirmant son souhait de rejouer avec Lionel Messi.

Au PSG, son président Nasser Al-Khelaïfi a refusé d’évoquer la situation d’un joueur sous contrat avec un autre club. De l’autre côté des Pyrénées, la “Pulga” argentine, qui a voulu partir un temps l’été dernier, traîne son spleen et aborde les six derniers mois de son contrat s’achevant en juin prochain sur fond d’élections à la présidence du club en janvier.

Le Barça, actuel huitième de la Liga, connaît une reconstruction difficile, sur les ruines de la raclée historique reçue face au Bayern (8-2) en quarts de C1 en août dernier.

Du départ de Luis Suarez aux problèmes lancinants d’une défense en chantier, la formation catalane entraînée par Ronald Koeman n’apparaît pas aussi bien armée qu’en 2017, ce qui laisse, au moment du tirage, le costume de favori aux Parisiens.

Mais le PSG, qui a connu une phase de groupes difficile, a aussi ses problèmes, mis en lumière par sa défaite dimanche contre Lyon (1-0).

Neymar est sorti de la rencontre sur civière, pour une blessure à une cheville.

Les huitièmes de finale se dérouleront les 16-17 et 23-24 février pour les matches aller et les 9-10 et 16-17 mars pour les matches retour.