Foot: entraîneur par intérim, Collot a quatre matches pour recadrer Nantes

Le QG du FC Nantes le 8 décembre 2020 à La Chapelle-sur-Erdre.
/ © 2020 AFP

Patrick Collot, l’entraîneur adjoint chargé d’assurer l’intérim après le limogeage de Christian Gourcuff à Nantes, a assuré vendredi s’employer à “recadrer les choses” pour les quatre prochains matches, refusant de se projeter au-delà de cet horizon.

“Quand on est adjoint, il faut respecter et faire fonctionner les idées du N.1. Aujourd’hui, pour les quatre prochains matches, je prends la responsabilité de mettre en place mes idées”, a-t-il expliqué lors de sa première conférence de presse d’avant-match.

Humilié dimanche à domicile par Strasbourg (4-0), le FC Nantes a fait preuve d’une grande inconstance depuis le début de saison et pointe à une inquiétante 14e place au classement de Ligue 1, à seulement trois points de Reims, 18e et virtuel barragiste.

“C’est difficile pour tout le monde de voir une équipe en déperdition complète”, a reconnu Collot en évoquant “un sentiment de honte” lors du match dimanche. Mais pour son premier entraînement mardi, celui que le gardien Alban Lafont a décrit comme “un meneur d’hommes” a choisi de ne plus parler de Strasbourg.

“On essaie de basculer sur autre chose, sur les autres matches à venir”, a-t-il expliqué, à commencer par le match contre Dijon dimanche, où il s’apprête à balayer le traditionnel 4-4-2 aligné par Gourcuff depuis son arrivée en août 2019.

Tout en assurant que chaque membre du club portait “une part de responsabilité” dans la crise, il en a surtout appelé aux joueurs, sommés de retrouver leur âme de “compétiteurs”.

Dans le vestiaire, le message est peut-être passé: “+Pat+ est l’homme de la situation”, a assuré Lafont. Après, “un coach dépend de ses joueurs, c’est à nous de lutter au maximum et de mettre en place ce qu’il demande”, a insisté le gardien, en ajoutant que Collot “pourrait être un très bon N.1”.

“Je ne suis pas carriériste, je n’ai pas d’objectifs”, a répondu l’intéressé. “Et actuellement je ne peux pas être N.1, je n’ai pas le diplôme”.

Âgé de 55 ans, Collot a été l’adjoint de Claude Puel à Lyon ainsi que d’Hervé Renard puis de Frédéric Antonetti à Lille, où il avait aussi assuré l’intérim à deux reprises. Il était arrivé à Nantes en 2018 comme bras droit de Vahid Halilhodzic.