Foot: Clermont quasiment promu en Ligue 1 après le match nul de Toulouse contre Pau

Le président suisse de Clermont, Ahmet Schaefer, pose avant le match de L2 à domicile contre Sochaux, le 8 mai 2021 au stade Gabriel Montpied
/ © 2021 AFP

Clermont est quasiment assuré de monter en Ligue 1 pour la première fois de son histoire après que Toulouse (3e) a été tenu en échec à domicile face à Pau (2-2) mercredi soir lors d’un match en retard de la 35e journée de Ligue 2.

Le TFC reste mathématiquement dans la course, à trois longueurs des Clermontois (2e), qui sont tout de même virtuellement en L1 à la faveur d’une différence de buts bien meilleure (+37 contre +29 pour le TFC), avant la 38e et dernière journée de championnat ce week-end.

Les Toulousains, qui menaient à la pause grâce à Bayo après une erreur défensive des Palois à la 9e minute, ont vu Pau revenir au score moins d’une minute après le retour des vestiaires, par Koffi (46e).

Malgré un second but de Bayo inscrit à la 54e minute, Assifuah, entré en jeu pour Pau, a égalisé douze minutes plus tard.

Pau (15e à 41 points) a fait un pas vers le maintien, à trois longueurs du barragiste et avec une meilleure différence de buts.

Samedi, pour leur dernier match, les Toulousains se déplacent à Dunkerque (17e) alors que Clermont ira à Caen (18e) et, sauf retournement de situation, devrait donc accompagner Troyes, déjà promu en L1. Les Troyens se rendront au Havre.

Une accession dans l’élite viendrait récompenser un long processus pour un club jeune, fondé en 1990 après la faillite du Clermont FC où ont notamment évolué en 2e division (1988-1989) et en fin de carrière, le Polonais Andrzej Szarmach (entraîneur-joueur) et Serge Chiesa.

Le Clermont Foot, en Ligue 2 depuis 2007, flirte depuis plusieurs saisons avec les places d’honneur après s’être illustré, alors qu’il évoluait en National 2 (4e div.), en Coupe de France avec l’élimination du Paris Saint-Germain (1997) ou celle du champion de France, Lyon (2005), ou encore un quart de finale de Coupe la Ligue (2005).

Entraîné depuis septembre 2017 par Pascal Gastien (57 ans), successeur de Corinne Diacre (2014-2017), première femme à diriger une équipe professionnelle masculine, Clermont était déjà en course pour l’accession la saison dernière au moment de l’arrêt des championnats, en raison de la crise sanitaire.