Foot/C1: Manchester United s’en remet à Cristiano Ronaldo pour se qualifier

La joie de l’attaquant portugais de Manchester United, Cristiano Ronaldo, félicité par l’attaquant Marcus Rashford, après avoir ouvert le score contre Villareal, lors de leur match de groupes de la Ligue des Champions, le 23 novembre 2021 à Villareal
/ © 2021 AFP

Manchester United s’est qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions mardi en battant Villarreal 2-0, lancé par l’inévitable Cristiano Ronaldo, dans le premier match depuis le limogeage de l’entraîneur Ole Gunnar Solksjaer.

Les Mancuniens s’en sont remis, comme souvent cette saison, à leur buteur portugais (78e) dans le dernier quart d’heure pour se défaire de l’équipe d’Unai Emery, qui avait jusque-là dominé les débats. Libérés, les Red Devils ont ensuite assuré leur succès sur un contre conclu par Jadon Sancho (90e) et resteront en tête du groupe F (10 points) à l’issue de cette journée.

Largués dans la course pour le titre en Premier League (huitièmes à douze points de la tête) après leur lourde défaite face à Watford (4-1), les Mancuniens peuvent toujours croire à un sacre continental.

Pour son premier match en tant qu’entraîneur principal par intérim, Michael Carrick avait effectué des choix forts : le meneur de jeu portugais Bruno Fernandes, moins performant depuis plusieurs semaines, a été laissé sur le banc au contraire de Donny van de Beek, boudé lors du mandat d'”Ole”, et du Français Anthony Martial.

Mais c’est Villarreal qui a eu la maîtrise du jeu et s’est procuré le plus d’occasions : Moi Gomez, sur une frappe du pied gauche (5e), puis Trigueros (27e), sur la droite de la surface de réparation cette fois, ont forcé David De Gea à s’employer.

En seconde période, les Red Devils ont continué de subir et le gardien mancunien a encore sauvé les siens en détournant, d’une manchette, une reprise de volée à mi-hauteur de Trigueros (59e).

C’est ensuite le gardien de Villarreal, Rulli, qui s’est illustré en gagnant son duel face à Jadon Sancho (71e), sur l’une des rares incursions mancunienne dans la surface adverse.

Et puis le miracle a eu lieu : Cristiano Ronaldo, tout heureux de voir le ballon lui revenir après un mauvais contrôle d’Étienne Capoue, bien pressé par Fred, a idéalement dosé son lob du gardien, avancé, marquant déjà son sixième but lors de cette campagne de Ligue des Champions, le 140e dans cette compétition.

Le Portugais a même failli bisser quelques minutes plus tard, mais son extérieur du pied, trop croisé, a filé sur la gauche des cages de Rulli.