Le milieu de terrain d’Everton André Gomes pris en charge par l’équipe médicale après sa grave blessure à la cheville droite, lors du match contre Tottenham, le 3 novembre 2049 à Goodison Park
/ © 2019 AFP

Le club d’Everton a indiqué lundi que l’opération de son milieu de terrain portugais André Gomes, qui a subi une fracture avec luxation de la cheville droite dimanche contre Tottenham s’est “extrêmement bien passée”.

Le club a ajouté qu’il s’attendait à ce que le joueur, âgé de 26 ans, puisse totalement récupérer de sa terrible blessure.

Gomes avait été évacué sur une civière après de longues minutes d’interruption consécutive à un tacle de l’attaquant Son Heung-min très en retard, suivi d’un choc avec le latéral Serge Aurier à dix minutes de la fin du match entre leurs deux équipes (1-1).

L’arbitre de la partie, Martin Atkinson, a d’abord sorti un carton jaune, mais très vite les réactions horrifiées des coéquipiers de Gomes venus voir ce qu’il avait et de Son lui-même, ont fait comprendre que la blessure était très sérieuse.

Son avait alors été exclu, quittant le terrain le visage entre les mains, et était resté choqué longtemps après le match par la blessure de son adversaire.

Il est difficile de savoir si sa jambe a tourné dans sa chute après que le pied s’est planté dans le sol, ou si c’est le choc avec Aurier qui a provoqué la blessure, mais l’entraîneur de Tottenham Mauricion Pochettino a laissé entendre que le club pourrait contester l’exclusion.

“Il est évident qu’il n’a jamais été dans l’intention de Son” de provoquer la blessure, a plaidé Pochettino.

“Je ne sais pas ce qui va arriver maintenant. Le club va regarder s’il c’est possible (de faire appel), mais ce que nous ne pourrons pas changer, c’est ce qui est arrivé ensuite”, a-t-il ajouté.