Euro: Thorgan Hazard, bien plus que le frère d’Eden

Le milieu belge Thorgan Hazard fête son but lors du 8e de finale de l’Euro contre le Portugal, à Séville, le 27 juin 2021
/ © 2021 AFP

Dans la famille Hazard, demandez Thorgan. On attendait Eden. Et c’est son cadet qui a décidé du sort d’une partie ayant qualifié la Belgique pour les quarts de finale de l’Euro et éliminé le tenant du titre, le Portugal de Cristiano Ronaldo.

Thorgan qui ? Le frère d’Eden ? Depuis dimanche soir, il est Thorgan Hazard. L’homme qui, à la 42e minute, d’une frappe flottante… à la Cristiano Ronaldo à dix-huit mètres du but de Rui Patricio, a propulsé la Belgique en quarts de finale de l’Euro au détriment du Portugal.

Thorgan Hazard (28 ans) a longtemps vécu dans l’ombre de son aîné (30 ans).

Comment en aurait-il été autrement ? Eden… La star. Meilleur espoir puis meilleur joueur du championnat de France avec le Losc et champion avec Lille, meilleur espoir puis meilleur joueur de Premier League avec Chelsea (champion aussi), recrue vedette du Real Madrid (pour 160 millions d’euros bonus compris) à l’été 2019…

Eden, idole de tout un peuple depuis la troisième place des Diables Rouges au Mondial-2018 et un match référence face au Brésil en quart de finale de cette Coupe du Monde qui a laissé un goût de trop peu aux Belges, frustrés par la France en demi-finale.

Mais dimanche, la star, ce fut Thorgan. Avec un but qui a assommé le géant Cristiano Ronaldo qui livrait un duel à distance avec Eden, son successeur à Madrid avec ce fameux numéro 7 adulé à la Maison Blanche, voire avec son concurrent en Italie Romelu Lukaku (champion avec l’Inter).

Eden à nouveau blessé ?

Thorgan a mis tout le monde d’accord d’une frappe qui a envoyé les Diables en quarts de finale face à l’Italie.

Formé à Lens (2011-2012), affûté à Chelsea (2012-2015, sans jamais avoir été titulaire) puis révélé à Zulte-Waregem en Belgique (il sera désigné Soulier d’Or, soit meilleur joueur du championnat belge en 2014), Thorgan a explosé en Bundesliga à Mönchenglabach (141 matches, 41 buts) avant de s’imposer au Borussia Dortmund.

Thorgan Hazard n’a jamais pris ombrage de sa star de frère.

“Eden a un truc en plus et s’il va bien, cela veut dire que l’équipe (belge) va bien”, a-t-il déclaré en mai dernier à la télévision publique belge RTBF.

Les journalistes belges se sentent obligés de préciser lors de leurs demandes d’interview: “Bonjour Thorgan, on peut te voir. Pour toi. Sans parler d’Eden”.

Point de jalousie. Le papa, Thierry Hazard, lui-même ancien joueur professionnel à La Louvière en D2 belge, disait en mai 2018 à l’AFP: “Eden a un truc spécial. Mais je suis fier de tous mes enfants. Eden, Thorgan, Kylian (ailier au CS Bruges), Ethan (le petit dernier)”.

Et il a depuis dimanche plusieurs motifs de fierté de plus. Mais un peu d’inquiétude aussi. Eden a disputé un deuxième match presque complet d’affilée mais il est sorti à la 88e en se tenant l’arrière de la cuisse droite. En attendant des nouvelles, le “petit” est devenu le héros d’une nation qui peut continuer à rêver d’un premier grand titre.