Euro: plus de 60.000 spectateurs autorisés à Wembley pour les demi-finales et la finale (gouvernement britannique)

Le stade de Wembley à Londres accueille les joueurs de la République Tchèque pour une séance d’entraînement devant des tribunes vides à la veille de leur match de l’Euro 2020 contre l’Angleterre, le 21 juin 2021.
/ © 2021 AFP

Plus de 60.000 spectateurs seront autorisés dans les tribunes de Wembley pour les demi-finales et la finale de l’Euro de football, les 6, 7 et 11 juillet, au lieu des 40.000 initialement prévus, a annoncé mardi le gouvernement britannique.

“Plus de 60.000 supporters pourront désormais assister aux demi-finales et à la finale de l’Euro au stade de Wembley”, écrit dans un communiqué le gouvernement, après plusieurs jours d’incertitude car l’UEFA réclamait de Londres un assouplissement des restrictions de circulations liées au Covid-19 pour 2.500 VIP attendus pour la finale le 11 juillet.

La presse avait même évoqué la menace d’une délocalisation des trois dernières rencontres du tournoi à Budapest, où les stades peuvent être remplis à 100%.

Ce sera “la plus grande foule rassemblée pour un évènement sportif depuis plus de 15 mois au Royaume-Uni”, se félicite le gouvernement britannique dans son communiqué.

“Je suis reconnaissant envers le Premier ministre et le gouvernement britannique pour leur travail acharné pour conclure cet arrangement avec nous pour faire de la fin de ce tournoi un grand succès à Wembley”, commente le président de l’UEFA, Aleksander Ceferin, dans le communiqué.

Pour les trois matches du groupe D de l’Angleterre, au premier tour, 22.500 spectateurs, soit environ 25% de la capacité du stade londonien, étaient autorisés.

La semaine dernière, le gouvernement avait porté la jauge à 40.000 pour l’un des deux huitièmes de finale prévus dans l’enceinte, celui qui pourrait concerner le 29 juin l’Angleterre si elle termine en tête de son groupe en battant la République tchèque ce mardi soir, ainsi que pour les trois derniers matches du tournoi.

Lundi, le Premier ministre italien Mario Draghi avait émis le souhait que “la finale du championnat européen ne se déroule pas dans un pays où les contagions sont en train de croître rapidement”.

De fait, le variant Delta, initialement identifié en Inde et très contagieux, a provoqué un regain du nombre de cas en Grande-Bretagne qui avait amené le gouvernement à reporter la levée des dernières mesures anti-Covid prévue lundi.

La demande n’était pas très bien passée dans l’opinion publique, alors que les résidents britanniques sont encore entravés dans leurs déplacements par des périodes d’isolement et des quarantaines obligatoires à leur retour de l’étranger.

Cette annonce met fin au suspense, même si aucune mention n’est faite des 2500 VIP.

“Nous avons travaillé très étroitement avec l’UEFA et la (fédération anglaise de football) pour s’assurer que des mesures sanitaires rigoureuses et drastiques soient mises en place tout en permettant à davantage de fans d’assister au match en direct”, assure le ministre des Sports Oliver Dowden dans le communiqué.