Euro: Paul Pogba contre Bruno Fernandes, partenaires à deux visages

Le milieu de Portugal Bruno Fernandes à l’entraînement dans la “Cidade do Futebol” à Oeiras au Portugal le 7 juin 2021.
Par Antoine MAIGNAN avec Bruno CRAVO à Lisbonne / © 2021 AFP

Solaire à Manchester United mais sans match référence en sélection, le Portugais Bruno Fernandes suit une trajectoire opposée à celle de son partenaire de club Paul Pogba, irrégulier en Angleterre mais “royal” avec les Bleus opposés à la Seleçao mercredi à l’Euro (21h00).

Dans la Puskas-Arena de Budapest, mercredi soir, il y aura de la place sur le terrain pour les deux cadors qui s’affrontent pour la dernière journée du groupe F. A Old Trafford, ce n’est pas toujours le cas: l’arrivée en fanfare de Fernandes à Manchester début 2020 a parfois bridé l’impact de Pogba dans la construction du jeu.

Si les deux joueurs ont finalement trouvé leurs automatismes ces derniers mois, atteignant la finale de la Ligue Europa (perdue aux tirs au but contre Villarreal) et la deuxième place de Premier League, leur influence a souvent été comparée, décortiquée, voire opposée.

Les statistiques parlent d’elles-mêmes: le meneur portugais a joué 58 matches pour “Man U” cette saison, pour 28 buts et 17 passes décisives! Le milieu français, moins porté sur l’offensive, a disputé 16 matches de moins, inscrivant six buts et délivrant neuf offrandes.

Munich, terre de départage

En sélection néanmoins, la balance s’inverse. A 28 ans, Pogba compte 82 sélections (10 buts), soit une trentaine de plus que Lilian Thuram, le recordman en Bleu (142 sélections au total), au même âge. De deux ans son cadet, Fernandes ne totalise que 31 capes pour 4 buts, dont deux inscrits début juin en amical contre Israël (4-0)…

“Paul est très important sur le terrain et dans le leadership aussi. Il sait ce que j’attends, il est capable de tout faire avec nous… Avec son club tout dépend. Mais ici, il a un rôle important, avec cette capacité à défendre, faire des passes, se projeter”, glissait récemment Didier Deschamps.

Le sélectionneur français a refusé de commenter l’apport de “la Pioche” en club, préférant souligner sa performance “royale” contre l’Allemagne (1-0) en ouverture de l’Euro à Munich.

Dans le groupe F, leur confrontation successive face aux Allemands a bien illustré les trajectoires opposées des deux hommes.

Pogba a été élu homme du match à l’Allianz Arena, tandis que Fernandes a été remplacé dès l’heure de jeu, puis ciblé par la presse locale pour sa performance sans éclat dans la débâcle de la Seleçao samedi (4-2). L’écart doit cependant être relativisé, car Pogba s’est montré bien moins en jambes quatre jours plus tard en Hongrie (1-1).

Système Fernandes

Arrivé en sélection sur le tard, en 2017, Fernandes garde la confiance du sélectionneur Fernando Santos qui a confié les clés de l’animation à l’ancien joueur du Sporting.

“L’élan de mon +onze+, je ne peux pas le travailler car Bruno Fernandes n’est pas là”, déclarait ainsi l’entraîneur avant un match de qualification au Mondial-2022 face au Luxembourg en mars, pour lequel son milieu était suspendu.

Problème: hormis son bon match contre Isräel, Fernandes manque d’une rencontre référence contre des adversaires de renom, alors même que son sélectionneur a choisi un schéma tactique taillé pour lui, en 4-2-3-1.

“Ce système peut enfin résoudre le problème de Bruno Fernandes, en supposant que le milieu de terrain de Manchester United ait désormais un poids dans le collectif que les positions qu’il occupait avant cela n’offraient pas”, estimait au début de l’Euro le célèbre journaliste portugais Antonio Tadeia sur son site internet.

Pour Pogba, c’est tout l’inverse: l’ancien Havrais évolue chez les Bleus comme un poisson dans l’eau, d’autant plus dans les grands matches.

Son dernier but sous le maillot tricolore? En finale du Mondial-2018. Son dernier France-Portugal, l’automne dernier à Lisbonne (victoire 1-0)? Il avait livré une performance majuscule en étant le joueur ayant touché le plus de ballons, réussi le plus de passes et disputé le plus de duels. En face, Fernandes avait connu de grandes difficultés.

S’ils ne sont pas mis au repos mercredi, les deux compères auront une autre chance de marquer les esprits.