Euro: nouveau couac de l’Espagne, accrochée par la Pologne de Lewandowski

La déception des Espagnols, accrochés (1-1) par les Polonais, lors de la 2e journée du groupe E à l’Euro 2020, le 19 juin 2021 à Séville
Par Patxi VRIGNON-ETXEZAHARRETA / © 2021 AFP

L’Espagne a été accrochée 1-1 par la Pologne samedi et a enchaîné un deuxième match nul de rang à l’Euro après son 0-0 inaugural contre la Suède, des résultats qui lui compliquent sérieusement la tache pour accrocher un billet pour les 8es de finale.

Cette fois, Alvaro Morata a marqué… mais le problème, c’est que Robert Lewandowski aussi. Critiqué pour sa maladresse face aux cages, le buteur de la Juventus Turin a ouvert le score pour l’Espagne (25e), mais son idole du Bayern Munich lui a répondu au retour des vestiaires (54e), quelques secondes avant que Gerard Moreno ne manque le pénalty de la victoire (58e).

Rien n’est perdu pour les deux sélections, mais le chemin se complique: l’Espagne, actuelle 3e du groupe E, devra arracher un résultat face à la Slovaquie mercredi pour son dernier match de la phase de poules si elle veut continuer son parcours. Et pour la Pologne, dernière du groupe, la mission est encore plus ardue.

Durant une petite demi-heure, on a cru que le scénario de lundi allait se répéter: une domination large mais stérile de la “Roja”, et des avertissements épars mais sérieux du côté de son adversaire.

La différence, c’est que cette fois-ci, le ballon est entré. Des deux côtés.

Morata, presque ça

A la 26e minute, Gerard Moreno, l’Espagnol le plus prolifique de la saison avec 30 buts à Villarreal toutes compétition confondues, repique à l’intérieur et ajuste une longue diagonale rasante dans la surface qui trouve Alvaro Morata, parvenu à passer devant Bartosz Bereszynski pour pousser le ballon dans les cages.

Son but est immédiatement annulé pour une position de hors-jeu signalée par l’arbitre de touche, mais après visionnage de la vidéo, l’arbitre central a validé le but.

Morata s’est alors jeté dans les bras de son sélectionneur Luis Enrique, qui n’a cessé de le défendre tout au long de la semaine alors que l’attaquant de la Juventus Turin était allègrement critiqué pour sa maladresse contre la Suède.

Après plus de 200 minutes sans marquer, le but tant attendu est enfin apparu pour les Espagnols. Mais le bilan n’est pas si beau. Car ces mêmes Moreno et Morata ont eu deux ballons coup sur coup en deuxième période pour offrir la victoire finale à leur équipe… mais ils se sont doublement loupés.

Une minute après l’égalisation parfaite de la tête du Soulier d’Or européen Lewandowski (54e), qui a remporté son duel sur Aymeric Laporte, Jakub Moder a écrasé le pied de Gerard Moreno dans la surface. L’arbitre est allé consulter son écran vidéo et a accordé le pénalty.

Moreno s’est chargé de le transformer lui-même, mais sa tentative s’est écrasée sur le poteau gauche de Wojciech Szczesny, et la reprise de Morata n’a même pas été cadrée.

L’espoir “Lewy”

Les avertissements de la première période n’étaient pas à prendre à la légère pour les hommes de Luis Enrique.

Car comme contre la Suède, la “Roja” a évité le désastre de justesse et à plusieurs reprises en première période. Dès la 6e minute, la lourde frappe de Mateusz Klich a frôlé la transversale espagnole. A la 19e minute, Lewandowski a intercepté, s’est échappé seul, et n’a été rattrapé que par Jordi Alba, venu en repli à toutes jambes.

Et la principale menace est arrivée peu avant la pause: la frappe du gauche de Karol Swiderski a heurté le montant gauche d’Unai Simon, qui s’est relevé vite et a gardé la main ferme pour repousser la reprise de Lewandowski. La plus grosse occasion polonaise en première période.

Résultat des comptes: l’Espagne, en pleine reconstruction, ne compte que deux points après les deux premières journées de l’Euro, et s’est remplie la tête de doutes au lieu de les évacuer.

Son avenir se décidera mercredi (18h00), sur cette même pelouse de la Cartuja à Séville, contre la Slovaquie, défaite vendredi 1-0 par la Suède