Euro: Müller et Hummels rappelés en équipe d’Allemagne après deux ans de pénitence

Thomas Müller félicite Mats Hummels après son but avec l’Allemagne contre la France en quart de finale de la Coupe du monde le 4 juillet 2014 au Maracana de Rio de Janeiro
Par Christophe BEAUDUFE / © 2021 AFP

Joachim Löw a fini par céder. Deux ans après avoir exclu Thomas Müller et Mats Hummels de l’équipe nationale, le sélectionneur allemand les a finalement rappelés pour l’Euro cet été (11 juin-11 juillet), pour remettre de l’expérience dans une Mannschaft aux résultats chaotiques depuis des mois.

Les deux champions du monde 2014 avaient fait les frais du grand ménage opéré après la débâcle du Mondial-2018 en Russie.

Joachim Löw voulait alors faire table rase du passé pour lancer une nouvelle génération. Mais une série de mauvais résultats, dont une humiliation historique 6-0 en Espagne en novembre et une défaite à domicile contre la modeste Macédoine du Nord en mars, l’ont fait revenir sur sa position.

“Non, ce n’était pas une erreur, s’est-il toutefois défendu mercredi en dévoilant sa liste de 26 joueurs pour l’Euro. Nous avions pris cette décision à l’époque car nous voulions laisser de l’espace et du temps aux jeunes joueurs pour se développer. Mais la pandémie a ralenti cette progression, et c’était maintenant le bon moment pour les rappeler.”

Müller, 31 ans, et Hummels, 32 ans, “nous connaissent bien, a-t-il poursuivi, ils ont été longtemps en équipe nationale et connaissent notre philosophie. Ils sont respectés et acceptés par les plus jeunes, pour leurs performances et pour leur expérience”.

“En avant pour l’EURO”

Les deux revenants ont réagi avec jubilation à leur convocation: “J’ai vraiment envie d’un nouveau chapitre”, a écrit Hummels sur Instagram, tandis que Müller lançait: “De retour! En avant pour l’EURO. Je suis prêt.”

En revanche, Jérôme Boateng, qui avait été banni de la Mannschaft en même temps que ses deux complices, n’a lui pas été rappelé.

Ce rappel des vieux grognards s’est imposé à Joachim Löw sous la pression à la fois des résultats et d’une opinion publique qui comprenait de moins en moins son obstination à se priver de deux des meilleurs joueurs allemands.

Plusieurs grandes voix du foot allemand avaient plaidé pour leur retour, et surtout pour celui de Müller, époustouflant depuis deux saisons avec son club.

“C’est un joueur extrêmement important non seulement sur le terrain, mais aussi dans le vestiaire, c’est un leader”, avait lancé samedi Lothar Matthäus, le recordman des sélections (150).

Michael Ballack, ancien capitaine de la Mannschaft, avait lui aussi plaidé pour le Bavarois: “Il a ce quelque chose de particulier qui peut être très important dans ce genre de tournoi. Il a tout ce qu’il faut pour être leader de cette équipe dans des circonstances difficiles”, avait-il dit.

Huit joueurs du Bayern

Uli Hoeness, champion du monde 1974 et président d’honneur du Bayern, avait les mêmes certitudes: “Müller a absolument sa place en sélection, il marque des buts et il serait utile à n’importe quelle équipe du monde (…) Löw ne peut pas renoncer à un joueur comme ça”, avait-il dit il y a quelques jours.

Deux autres cadres du titre mondial au Brésil seront également dans le groupe: le capitaine Manuel Neuer et le milieu de terrain Toni Kroos, qui eux n’ont jamais été mis à l’écart.

Le Bayern Munich fournit comme souvent le plus gros contingent, avec huit joueurs, dont une semi-surprise: Jamal Musiala, la petite perle de l’attaque de 18 ans, binational qui a opté pour l’Allemagne après avoir joué dans les sélections de jeunes pour l’Angleterre.

Parmi les nominations qui n’allaient pas de soi, Kevin Volland est également récompensé de sa bonne saison à Monaco. Il sera le seul pensionnaire de L1 dans le groupe allemand, les Parisiens Thilo Kehrer et Julian Draxler n’étant pas retenus.