Euro: Marek Hamsik, retrouvailles suédoises

Le milieu de terrain slovaque Marek Hamsik célèbre la victoire de son équipe contre la Pologne dans le groupe E de l’Euro 2020, au stade de Saint-Pétersbourg (Russie), le 14 juin 2021.
Par Marc PRÉEL / © 2021 AFP

Avec la Slovaquie, Marek Hamsik croisera vendredi à Saint-Pétersbourg (15h00) la route de la Suède, le pays où le milieu à la coupe iroquoise est venu chercher du temps de jeu l’espace de quelques mois, avant de filer en Turquie.

A 33 ans, Hamsik a toujours le sens du contrepied: en 2019, il avait surpris en quittant la Serie A pour rejoindre la Chine. En mars dernier, il a de nouveau déjoué les pronostics en choisissant de faire escale à l’IFK Göteborg, dans un club au palmarès certes bien rempli, mais loin de sa gloire passée.

Du fait des restrictions sanitaires compliquant les allers-retours avec la Chine, Hamsik a rompu son contrat avec le club chinois de Dalian, qu’il avait rejoint en février 2019.

“Je n’avais que deux possibilités pour jouer avant l’Euro: chez moi avec le Slovan Bratislava, ou avec l’IFK”, avait-t-il confié, peu après son arrivée en mars.

“Bien sûr mon premier choix était de jouer à la maison, mais le Slovan n’a pas été au bout et l’IFK a été très rapide, très sérieux”, a-t-il dit à la chaîne Discovery.

L’arrivée de ce joueur réputé qui a fait l’essentiel de sa carrière en Serie A, notamment à Naples (2007-19) avait fait sensation en Allsvenskan, championnat devenu mineur dans l’ère post-arrêt Bosman: les talents en partent jeunes, le plus souvent vers l’Angleterre ou les Pays-Bas, comme Zlatan Ibrahimovic en 2001.

“Un vrai pro”

Hamsik (127 sélections et 26 buts avec la Slovaquie, plus de 100 buts avec Naples en Serie A) aura eu des mots polis pour le championnat scandinave, disputé sur pelouses synthétiques.

“Dans le championnat suédois, il y a beaucoup de combat, c’est très physique et rapide, assez différent de ce que j’ai connu jusqu’à présent dans ma carrière”, a témoigné le joueur sur son site internet.

“J’ai passé trois beaux mois en Suède, où j’ai eu la chance de découvrir leur culture. Mais ça ne m’aide pas beaucoup sur le plan tactique, pour préparer le match de vendredi”, a précisé le capitaine de la “Repre” jeudi en conférence de presse.

Aucun de ses équipiers de l’IFK ne figure dans le groupe suédois pour l’Euro, mais l’expérimenté attaquant Marcus Berg, 34 ans, fera son retour à Göteborg après le Championnat d’Europe, en provenance du club russe de Krasnodar.

Les deux joueurs n’évolueront pas ensemble: le 1er juillet, Hamsik passera sous les couleurs du club turc de Trabzonspor, a annoncé ce dernier la semaine dernière.

Son contrat en Suède, qui courait jusqu’au 31 août, pouvait être rompu à tout moment en cas d’intérêt d’un autre club.

“Marek a beaucoup apporté pendant son passage avec nous. À l’équipe, au club dans son ensemble et à la ville de Göteborg”, a salué le directeur sportif de l’IFK Pontus Farnerud.

“C’est un vrai pro dans tout ce qu’il fait et ça a été excitant de travailler avec lui de près”, a apprécié l’ancien pensionnaire de Ligue 1.

Six matches avec Göteborg

Lors de ses six matches avec Göteborg, le Slovaque n’aura eu l’occasion de faire trembler les filets qu’une fois, mais de belle manière: une reprise de volée limpide de 20 mètres, le 18 mai contre Sirius (2-2).

Seul club de Scandinavie ayant décroché un titre européen (deux Coupes de l’UEFA en 1982 et 1987), l’IFK est devenue ces dernières années une équipe du ventre mou: son 18e et dernier titre national remonte à 2007. Et l’an passé, les Bleu et Blanc avaient terminé 12e sur 16.

Pour la saison 2021, qui a débuté le 10 avril et s’achèvera début décembre, Göteborg pointe au 10e rang après huit rencontres, et son entraîneur Roland Nilsson vient d’être démis de ses fonctions.

Le club garde un des meilleurs publics d’Europe du Nord, mais Marek Hamsik n’aura pas pu les voir chanter leur hymne en l’honneur de Poséidon, ville de marins oblige.

Les restrictions en vigueur en Suède interdisaient en effet la présence de plus de … huit spectateurs jusqu’au 1er juin, et le championnat observe une trêve jusqu’en juillet.