Euro: Lukaku, un doublé et un hommage à Eriksen

L’attaquant belge Romelu Lukaku (c) ouvre le score lors du match de groupes de l’Euro contre la Russie, à Saint-Pétersbourg, le 12 juin 2021
Par Nicolas BLASQUEZ / © 2021 AFP

“Chris, je t’aime”: Romelu Lukaku, ému par le malaise de son partenaire en club Christian Eriksen à Copenhague, lui a rendu hommage samedi à l’Euro, inscrivant un doublé avec la Belgique contre la Russie (3-0) tout en marquant les esprits sur le plan extrasportif.

Profitant d’une erreur du défenseur russe Andrey Semenov, le puissant attaquant belge n’a pas tremblé pour ouvrir le score dès la 10e minute et placer les Diables Rouges, qui figurent parmi les favoris de l’Euro de football, sur la voie d’un large succès pour leur entrée en lice à Saint-Pétersbourg.

Il s’est alors dirigé vers une caméra et a lancé “Chris, Chris, je t’aime” à l’attention d’Eriksen, qui s’était effondré subitement sur la pelouse du stade Parken de Copenhague quelques heures plus tôt lors de Danemark-Finlande, des images qui avaient glacé l’Europe du football avant des nouvelles rassurantes sur son état.

Cette frayeur a tout particulièrement mis en émoi ceux qui évoluent ou ont évolué avec le meneur de jeu, à l’image de Lukaku, sacré champion d’Italie en mai avec Eriksen à l’Inter Milan.

“J’ai pleuré avant la rencontre”, a reconnu l’avant-centre belge.

“Je suis vraiment heureux de la victoire, mais ça a été très dur pour moi de jouer car toutes mes pensées étaient avec Christian Eriksen. Je lui dédie ça” (ses deux buts), a poursuivi l’avant-centre de l’Inter Milan.

“Je passe beaucoup de temps avec lui. Mes pensées vont à sa femme et ses enfants”, a-t-il ajouté.

Ces marques d’affections envers le Danois et sa performance réussie resteront parmi les images fortes de ce début d’Euro, tout comme sa prise de position en début de match, lorsque Lukaku et toute l’équipe belge ont mis un genou à terre avant le coup d’envoi.

Ce geste, devenu un signe de protestation contre les discriminations, a été sifflé par une partie des spectateurs du stade de Saint-Pétersbourg, alors que les joueurs russes, eux, restaient debout.

Contre la racisme

Par le passé, Lukaku a souvent pris position contre le racisme, dont il a plusieurs fois été victime.

A l’automne 2019, peu après son arrivée à Milan, il avait inscrit un penalty à Cagliari sous les cris de singe des supporters locaux, qu’il avait foudroyés du regard avant d’écrire le lendemain un appel à l’union à destination des footballeurs.

Lukaku, qui vient d’être élu meilleur joueur de la saison en Serie A, le championnat d’Italie qu’il a remporté à l’issue d’un exercice remarquable où il a inscrit 24 buts et délivré 9 passes décisives en 36 matches, a confirmé son excellente forme du moment en scellant un doublé qui fait déjà de lui le leader du classement des buteurs de l’Euro.

Servi dans le dos de la défense par Thomas Meunier, qui avait doublé la marque pour les Diables Rouges en fin de première période (34e), le buteur formé à Anderlecht a marqué du droit son 62e but en sélection (88e).

Malgré l’émotion suscitée par le malaise d’Eriksen, Lukaku a su rester concentré, bien conseillé pendant le match par le Français Thierry Henry, redevenu adjoint de Roberto Martinez.

Au passage, l’avant-centre a fait oublier l’absence au coup d’envoi des deux maîtres à jouer de la Belgique, Eden Hazard, entré en fin de rencontre, et Kevin de Bruyne, blessé en finale de la Ligue des champions fin mai et qui pourrait revenir jeudi lors du prochain match… face au Danemark.