Euro: Lukaku, persévérant comme la Belgique

La joie de l’attaquant belge Romelu Lukaku, après avoir marqué le 2e but face à la Finlande, lors de la 3e journée du groupe B à l’Euro 2020, le 21 juin 2021 à Saint-Petersbourg
/ © 2021 AFP

Une soirée à batailler, un but annulé pour un hors-jeu millimétrique, et finalement la délivrance: Romelu Lukaku, buteur contre la Finlande (2-0), a affiché toute son obstination lundi, à l’image de la Belgique, qui clôt son premier tour de l’Euro avec un carton plein.

Sous la touffeur de Saint-Pétersbourg, en Russie, l’avant-centre de l’Inter Milan a vécu un match compliqué face à un adversaire très replié en défense, qui ne lui a laissé aucune liberté.

Se démenant dans l’étau de la défense, Lukaku a d’ailleurs vécu une soirée frustrante: pendant que le jeune et virevoltant ailier Jérémy Doku multipliait les incursions et les tentatives, sans succès, le grand attaquant rongeait son frein, serré de près par ses gardes du corps finlandais.

“Big Rom” a cru trouver enfin la faille à l’heure de jeu lorsqu’il a trompé le gardien adverse sur une ouverture plein axe de Kevin De Bruyne.

On l’a vu fêter son but et se congratuler avec ses partenaires… jusqu’à ce que l’arbitrage vidéo ne vienne doucher sa joie: Lukaku était apparemment hors-jeu d’un orteil sur l’action. Rageant…

Alors l’avant-centre s’est remis à l’ouvrage et cela a fini par payer pour les Belges, qui ont enchaîné une troisième victoire en autant de rencontres après leur succès renversant face au Danemark (2-1).

“Il n’y avait pas d’espace”

Il y a eu d’abord un coup de billard où le ballon a rebondi sur le poteau puis sur le gardien finlandais avant de finir au fond (74e).

Puis il y a eu la délivrance pour Lukaku: à nouveau servi par De Bruyne, il a marqué en pivot d’un tir puissant le but du break, le troisième pour lui dans cet Euro après son doublé contre la Russie (3-0).

“Il n’y avait pas d’espace. C’était un peu difficile. Mais je suis heureux d’avoir permis à Rom’ (Romelu Lukaku) de marquer une nouvelle fois”, a commenté De Bruyne.

Voilà l’attaquant belge parfaitement lancé dans cet Euro, qu’il avait débuté marqué par l’émotion après le grave malaise cardiaque du Danois Christian Eriksen, son équipier à l’Inter Milan, opéré et finalement sorti de l’hôpital vendredi.

Avec son but inscrit lundi, Lukaku a rejoint en tête du classement des buteurs du tournoi Cristiano Ronaldo (Portugal), Patrik Schick (République tchèque) et Wijnaldum (Pays-Bas), trois buts chacun.

Et celui qui vient d’être élu meilleur joueur de la saison en Serie A, le championnat d’Italie qu’il a remporté à l’issue d’un exercice remarquable où il a inscrit 24 buts et délivré 9 passes décisives en 36 matches, a confirmé son excellente forme du moment.

De quoi aborder en pleine confiance les huitièmes de finale avec un déplacement dimanche à Séville, où les Belges affronteront un troisième de groupe. Avec une qualité très précieuse: la persévérance.