Euro: les Ecossais refroidis par Schick et les Tchèques

L’attaquant tchèque Patrik Schick, auteur d’un doublé contre l’Ecosse, lors de l’Euro, le 14 juin 2021 à Glasgow
/ © 2021 AFP

Un doublé de Patrik Schick, dont un lob génial du milieu du terrain a permis aux Tchèques de doucher les Écossais à l’Hampden Park de Glasgow, lundi (2-0) et de réussir leur entrée en matière dans le groupe D.

Héros de la séance de tirs au but en Serbie qui a permis aux siens de rompre avec 23 ans loin des tournois majeurs, le gardien David Marshall n’a pas été exempt de tous reproches sur le but du 2-0.

Sorti hors de sa surface, il n’a pu qu’accompagner en courant la frappe instantanée et déliée de l’attaquant du Bayer Leverkusen, pratiquement sur la ligne médiane, après un tir écossais contré (52e).

“J’ai joué ce match environ trois fois dans ma tête, j’avais imaginé différentes situations et le deuxième but a été la cerise sur le gâteau, a déclaré Shick à la télévision tchèque. Le ballon a rebondi, le gardien était assez avancé, j’ai jeté un oeil, j’ai vu qu’il était en dehors (de la surface) donc j’ai frappé.”

Avant la pause déjà, c’était Schick qui s’était élevé plus haut que Liam Cooper pour ouvrir le score de la tête (1-0, 42e).

Dix minutes impitoyables pour des Ecossais qui ont dramatiquement manqué de réalisme devant le but.

Tomas Vaclik a peut-être perdu, à 32 ans, sa place de titulaire à Séville, mais il reste un rempart de choix en sélection nationale.

Tour à tour, le capitaine Andy Robertson (32e), Lyndon Dykes (66e) et même une déviation de son propre défenseur Tomas Kalas (49e) ont vu leur trajectoire vers les filets interrompue par Vaclik.

Et quand le portier était battu, la barre s’en est mêlée, comme sur la frappe de Jack Hendry à la 48e.

Ces occasions perdues ne feront qu’accroître le désarroi des quelques 9.847 spectateurs autorisés à garnir les tribunes de l’Hampden Park, sans parler des millions d’Ecossais de tout âge qui ont interrompu leur journée de travail ou d’école pour suivre l’évènement quasi-historique à la télé.

La défaite place les Ecossais dans une situation déjà très délicate au classement.

Leur prochain match les emmènera, vendredi, à Wembley pour affronter les Anglais qui avaient pris le meilleur sur les vice-champions du monde croates dimanche (1-0) pour un match à haute pression s’ils veulent éviter la dernière place synonyme d’élimination garantie avant les huitièmes.

Les Tchèques, eux, passent en tête du groupe à la différence de buts et ont fait le plein de confiance dans un stade où ils affronteront Luka Modric et consorts, toujours à Glasgow vendredi également.