Euro: la Belgique retrouve son carré d’as avant les huitièmes


Par Nicolas BLASQUEZ / © 2021 AFP

Le retour des “Quatre Fantastiques”: Kevin De Bruyne, Eden Hazard et Axel Witsel ont métamorphosé la Belgique, jeudi à l’Euro face au Danemark (2-1). Et avec Romelu Lukaku, les Diables Rouges disposent d’un impressionnant carré d’as avant les huitièmes, leur qualification désormais en poche.

Pourtant, les Belges ont été parfois malmenés à Copenhague par des Danois survoltés qui ont surfé sur l’émotion de tout un pays après le malaise cardiaque de leur meneur de jeu Christian Eriksen, hospitalisé depuis.

Mais l’équipe belge a retrouvé ses esprits avec l’entrée en jeu après la pause des trois “super héros” comme le quotidien La dernière Heure les a surnommés. De bon augure pour la suite de la compétition, surtout si “Big Rom” Lukaku continue de régaler devant.

“La qualité des trois joueurs qui rentrent en deuxième mi-temps a fait basculer le match. C’est bien qu’on commence à retrouver notre groupe à 100%”, a souligné après la rencontre l’attaquant de l’Inter Milan, impliqué sur les deux buts et élu homme du match alors qu’il n’a pas tenté le moindre tir malgré son énorme activité.

“Le maestro est de retour”

Avec une passe décisive pour Thorgan Hazard et le but de la victoire à la conclusion d’une superbe action collective, De Bruyne a effectué un retour fracassant, après avoir été victime de plusieurs fractures au visage lors de la finale de la Ligue des champions fin mai.

“Quand le maestro est de retour, tout cet orchestre désaccordé redevient soudainement diabolique (…) Kevin De Bruyne a dynamité le jeu belge (…), 45 minutes pour montrer que c’est bien lui le boss. Un retour XXL pour un homme XXXXL. KDB, que du bonheur”, s’est enthousiasmé la RTBF sur son site internet.

Le sélectionneur Roberto Martinez, qui a eu la bonne idée de lancer le maître à jouer de Manchester City au retour des vestiaires à la place de Dries Mertens, s’est lui aussi montré admiratif.

“On n’a jamais de doute sur le fait que Kevin De Bruyne puisse être décisif quand on connaît son talent. Il peut toujours nous apporter beaucoup. Mais il n’y a pas que son talent, il y a aussi son savoir-faire. Il ne ressemblait pas à un joueur qui a été blessé et opéré récemment. Revenir comme ça c’est extraordinaire, c’est plus que du talent!”, a applaudi le technicien espagnol en conférence de presse.

Bientôt titulaires ?

Eden Hazard, régulièrement gêné par les blessures ces deux dernières saisons et qui n’avait joué que dix petites minutes en préparation et une quinzaine face aux Russes samedi (3-0), a également réalisé une belle entrée. La star du Real Madrid a fait étalage de sa qualité technique et délivré une passe décisive sur le deuxième but belge.

Quant à Witsel, victime d’une rupture partielle d’un tendon d’Achille en janvier, il a également impressionné au milieu après cinq mois sans jouer. “C’est incroyable, il a pu imprimer un rythme au match. Il n’a jamais semblé avoir été éloigné du haut niveau si longtemps”, a salué Martinez.

Reste à savoir si le sélectionneur pourra bientôt aligner cet impressionnant carré d’as d’entrée et sur toute la durée d’une rencontre.

“Ils ne peuvent peut-être pas jouer les 90 minutes. Le prochain match (contre la Finlande lundi, NDLR) sera d’ailleurs très important dans cette optique-là. Ils ont pu se tester dans une rencontre d’une très haute intensité. C’est une bonne chose, a assuré l’Espagnol. La prochaine étape est de les voir tenir l’entièreté d’un match.”

Pas sûr que cette optique ravisse les Finlandais, qui auront probablement besoin d’au moins un match nul lundi pour espérer arracher leur billet pour les huitièmes de finale…