Euro: Karim Benzema a rouvert le robinet à buts

La joie de l’attaquant français Karim Benzema, félicité par ses coéquipiers, après son doublé contre le Portugal, lors de la 3e journée du groupe F à l’Euro 2020, le 23 juin 2021 à Budapest
Par Antoine MAIGNAN / © 2021 AFP

Enfin buteur après son retour en équipe de France, Karim Benzema s’est libéré mercredi contre le Portugal (2-2) d’un pesant fardeau, cinq ans et huit mois après sa dernière réalisation. L’attaquant des Bleus, auteur d’un doublé, peut aborder le tour final de l’Euro plus léger.

“Quand il en mettra un, le robinet sera ouvert et ça va couler”. Blagueur ces derniers jours en conférence de presse, Antoine Griezmann avait vu juste.

Le meneur de jeu des Bleus, souriant, n’avait pas voulu s’inquiéter face au manque de réussite devant le but de son équipier en sélection, toujours muet en équipe de France depuis sa convocation inattendue pour l’Euro, après une longue mise à l’écart postérieure à l’irruption de l’affaire dite de la “sextape” de Mathieu Valbuena.

“KB9” a répondu à son partenaire sur le terrain et avec sang froid, sur la pelouse de la Puskas-Arena de Budapest. Sans trembler, il a d’abord converti un penalty (45e+2) provoqué par Kylian Mbappé, devant le virage occupé par les 7.500 supporters français annoncés dans l’enceinte.

Et au retour des vestiaires, il a parfaitement aligné Rui Patricio après un superbe lancement de Paul Pogba (47e).

De quoi exulter, plus de cinq ans et huit mois après sa dernière réalisation, un doublé, déjà, un soir d’octobre 2015 à Nice contre l’Arménie (4-0), son dernier match avant ses déboires judiciaires et son éloignement des Bleus.

“Je pense que tout le monde l’attendait, il y avait cette pression un peu sur moi de tout le pays mais je suis un joueur de foot, un professionnel, j’ai besoin de cette pression aussi. Aujourd’hui, ça me fait plaisir de marquer”, a déclaré Benzema au micro de beIN Sport. “En plus on est qualifiés.”

“Dans le tempo”

Les planètes se sont subitement alignées dans la capitale hongroise! Début juin, l’attaquant du Real Madrid manquait un penalty en préparation contre le pays de Galles (3-0), avant de toucher le montant dans le jeu. Mercredi, sa tentative à onze mètres était impériale, et le poteau a été… rentrant sur le deuxième but.

“Tout le monde loupe des penalties. Trouve-moi un joueur qui ne va pas en louper un! Je vais les travailler de plus en plus. Ce n’est pas un souci”, avait évacué le buteur de 33 ans dans un entretien à l’AFP après son retour en Bleu.

Il a donc fallu attendre le troisième match de l’Euro pour voir l’avant-centre se libérer enfin, inscrivant ses 28e et 29e buts en sélection.

A-t-il été surmotivé par ses retrouvailles avec Cristiano Ronaldo, son ex-équipier lui aussi en mode record mercredi avec un doublé et un 109e but en sélection, autant que l’Iranien Ali Daei?

Ou a-t-il simplement su rester patient, et engranger de l’énergie via le soutien indéfectible de son sélectionneur Didier Deschamps et de ses partenaires?

“Qui va douter? Personne, surtout pas les Français. Il a des occasions, il est dans le jeu, il est performant, le but va venir”, assurait Paul Pogba sur RTL ces derniers jours.

Accolade de “CR7”

Une marque de confiance dont l’attaquant s’est nourri pour livrer par ailleurs une prestation très aboutie contre les Portugais, dans un match dingue, haché par les fautes, les blessures et les imprécisions.

En regardant l’explosion de joie de Griezmann sur son deuxième but, nul doute que la libération était partagée. Même “CR7” est venu féliciter longuement celui qui a passé des années à le faire briller dans le club “merengue”.

Les amateurs de statistiques pourront aussi se réjouir de la fin d’une très mauvaise série, celle d’avoir échoué à marquer le moindre but à l’Euro en 30 tirs. Après 2008 et 2012, 2021 est donc la bonne année pour Benzema en Championnat d’Europe.

Les plus pointilleux remarqueront peut-être que les Bleus avaient toujours gagné quand Benzema avait marqué jusque-là, en 22 rencontres… Les optimistes préféreront se dire qu’en cas de nouveau but en huitième de finale, les chiffres ne mentiront pas deux fois.