Euro-Espoirs: un groupe de Bleuets ultra-relevé pour gagner

Le milieu de Rennes, Eduardo Camavinga, lors d’un match de Ligue 1 à domicile contre Lorient, le 3 février 2021
/ © 2021 AFP

Des internationaux A comme Eduardo Camavinga, Jonathan Ikoné ou Houssem Aouar, des retours de grande valeur comme ceux de Moussa Diaby ou Dayot Upamecano et une densité spectaculaire dans toutes les lignes: Sylvain Ripoll a annoncé jeudi une impressionnante liste des 23 Espoirs qui tenteront à partir du 31 mai de remporter l’Euro.

Pour les Bleuets, cette deuxième phase débutera par un quart de finale à disputer contre les Pays-Bas de Sven Botman (Lille), Mitchell Bakker (Paris SG) ou Justin Kluivert (RB Leipzig) le 31 mai à Budapest.

L’adversaire est solide mais la lecture des 23 noms choisis par Ripoll oblige à l’ambition et l’objectif est plus lointain: la finale et le titre, le 6 juin à Ljubljana en Slovénie.

“Je me prépare pour trois matches. Mais je sais qu’on a eu ce retard à l’allumage en poules, où on n’a pas mis l’intensité nécessaire. Là, il faudra tout de suite trouver la bonne carburation”, a confirmé le sélectionneur en conférence de presse.

Ce “retard à l’allumage”, c’est le match perdu face au Danemark (1-0) en ouverture de la phase de poules, qui est venu rappeler que le simple fait de jouer dans des très grands clubs ne garantissait rien aux Bleuets.

Parmi les 23 qui ont joué la première phase au mois de mars en Hongrie, 18 seront aussi de la deuxième étape et après l’annonce mardi par Didier Deschamps des 26 joueurs retenus pour l’Euro des A, certains choix de Ripoll étaient attendus. C’est le cas de la présence de Camavinga, qui avait déjà participé à la phase de poules, sans y briller particulièrement.

“Il revient avec nous. On a beaucoup de qualité au milieu de terrain et il représente cela. C’est aussi un garçon appliqué et sérieux. On est content de l’avoir avec nous”, a résumé le sélectionneur en conférence de presse.

le renfort Diaby

En défense, l’absence de Jules Koundé, impressionnant lors de la première phase et appelé mardi chez les A, est compensée par le retour d’Upamecano. Le joueur du RB Leipzig, qui compte trois sélections en équipe de France, était blessé au mois de mars.

Au milieu de terrain, Ripoll a également rappelé Houssem Aouar, lui aussi forfait lors de la phase de poules. Il a aussi convoqué Maxence Caqueret, un autre Lyonnais, ainsi que le Monégasque Youssouf Fofana, très performant en club.

Les choix du sélectionneur dans ce secteur de jeu ont fait une victime importante, le Marseillais Boubacar Kamara. Décevant lors de la phase de poules en mars, il n’a cette fois pas été choisi.

Deux autres milieux de terrain présents en mars sont quant à eux absents sur blessure, le Niçois Alexis Claude-Maurice et Mattéo Guendouzi, capitaine lors de la première phase.

“Sa présence était importante. Ce sont des aléas et on fera avec. En termes de leadership, il va y avoir des espaces à occuper, certains vont se révéler”, a expliqué Ripoll, sans dévoiler qui porterait le brassard face aux Pays-Bas.

En attaque, les Espoirs seront renforcés par le retour de l’attaquant du Bayer Leverkusen Moussa Diaby, qui n’avait pu participer aux matches de poules à cause du Covid.

“C’est un profil atypique, de vitesse et de percussion. C’est un retour qui nous apporte d’autres caractéristiques et d’autres possibilités”, a expliqué Ripoll.

Dans la liste annoncée jeudi par Ripoll, trois joueursles Nantais Alban Lafont et Randall Kolo Muani, ainsi que le Brestois Romain Faivrepourraient être concernés par le barrage entre le 18e de L1 et le vainqueur du duel entre Grenoble et Toulouse. Le cas échéant, ce ou ces joueurs seraient “libérés pour jouer le barrage”, a déclaré le sélectionneur des Bleuets.