Euro-Espoirs/Qualifs: la France sans pitié pour l’Arménie

La joie des Bleuets, après un but marqué contre les Pays-Bas en quart de finale de l’Euro Espoirs, le 31 mai 2021 à Budapest
/ © 2021 AFP

L’équipe de France Espoirs a pris seule la tête du groupe H des qualifications pour l’Euro-2023 après sa facile victoire 7 à 0 obtenue aux dépens de l’Arménie, jeudi au stade des Alpes de Grenoble.

Les Bleuets, qui enchaînent un troisième succès consécutif après ceux obtenus face à l’Ukraine (5-0) et la Serbie (3-0) au mois d’octobre, devancent de trois points, à égalité de rencontres jouées, les Ukrainiens, accrochés par la Macédoine du Nord (1-1), jeudi.

Les Macédoniens sont d’ailleurs les prochains adversaires des hommes de Sylvain Ripoll, le 16 novembre à Skopje.

Face à une faible équipe arménienne, lanterne rouge du groupe H, les Tricolores, privés de plusieurs joueurs majeurs comme les Niçois Amine Gouiri et Melvin Bard et du joueur du Lokomotiv Moscou, Alexis Beka Beka, mais toujours à l’attaque et largement supérieurs dans tous les domaines, ont rapidement imposé une sévère domination à leurs adversaires, recroquevillés en défense.

Sérieux, appliqués, ils ont été rapidement récompensés avec un premier but signé Maxence Caqueret d’un tir en pleine lucarne (11e).

Par la suite, Sofiane Diop a rapidement porté le score à 2-0 en reprenant victorieusement un tir d’Arnaud Kalimuendo repoussé par le gardien Aman Nersesyan (28e) avant que Rayan Cherki ne donne une avance de trois buts à l’équipe de France sur un coup franc direct (34e).

C’est également sur coup franc direct, lui aussi accordé plein axe, que Diop a aggravé la marque peu après le retour de la mi-temps (4-0,50e).

Bien organisés autour d’un milieu de terrain très actif formé par Eduardo Camavinga, Rayan Cherki et Sofiane Diop, les Bleuets ont confirmé leur domination en seconde période multipliant les situations dangereuses sur lesquelles Nesersyan a multiplié les parades.

Mais c’est en toute logique que Kalimuendo a inscrit le cinquième but à la conclusion d’un bon mouvement collectif qui a mis hors de portée la défense arménienne (59e). Le Lensois a même réalisé un doublé avec un peu de réussite en reprenant un tir contré d’Enzo Le Fée (6-0, 69e) avant qu’il ne laisse sa place au Toulousain Nathan Ngoumou (75e).

A l’heure de jeu, Sylvain Ripoll avait déjà commencé à donner logiquement du temps de jeu avec les entrées de Kephren Thuram, Le Fée, lequel a porté la marque à 7-0 (81e), et Mohamed-Ali Cho aux places de Cherki, Caqueret et Amine Adli qui aura ainsi été le seul joueur offensif du onze de départ à ne pas avoir marqué.

William Saliba a lui aussi laissé sa place à l’entame du dernier quart d’heure au Rennais Loïc Badé en défense centrale.