Euro: Ecosse-Croatie, le bûcheur McGinn face à l’évanescent Modric

Montage photo des milieux de terrain écossais, John McGinn (g), le 8 octobre 2020 à Glasgow, et croate, Luka Modric, le 18 juin 2021 à Glasgow, dont les équipes s’affronteront lors de la 3e journée du groupe D, le 22 juin 2021 à Glasgow
Par Kieran CANNING / © 2021 AFP

L’Ecosse ne compte pas de Ballon d’Or mais s’en remettra à “Super John McGinn” contre la Croatie de Luka Modric mardi (21h00) à Glasgow pour espérer se hisser en huitièmes de finale de l’Euro aux dépens des vice-champions du monde, apparus sur le déclin.

Dans le sillage de la “Tartan Army”, le milieu relayeur d’Aston Villa (26 ans) a jusqu’ici plus fait parler par les chants écossais que les buts: l’équipe n’en a toujours inscrit aucun après deux matches.

“Si on continue à se créer les occasions qu’on se crée et à tirer autant (11 tirs contre l’Angleterre, 19 contre les Tchèques, NDLR), je pense que ça finira au fond des filets”, a voulu croire le sélectionneur Steve Clarke en conférence de presse lundi.

Car l’Ecosse peut rêver de passer le premier tour d’un grand tournoi pour la première fois de son histoire: une victoire contre la Croatie suffirait à sceller sa qualification. Soit comme l’un des quatre meilleurs troisièmes, soit directement comme deuxième du groupe D si l’Angleterre est battue simultanément par la République tchèque et que sa différence de but est inférieure à celle de la bande de McGinn.

Raison pour laquelle le nul valeureux contre le voisin anglais vendredi (0-0) a été vécu comme un succès ou presque.

“Ce n’est pas une victoire mais c’est certainement une performance dont nous pouvons être fiers, savourait ce week-end McGinn (10 buts en 35 sélections). Il n’y avait que 2.500 supporters mais nous avons plus que senti leur soutien.”

Retourné acrobatique

En plus de Flower of Scotland et du tube disco “Yes Sir, I Can Boogie”, devenu hymne officieux écossais dans cet Euro, les fans se sont époumonés avec un chant dédié à leur N.7: “On a McGinn, Super John McGinn, je ne crois pas que vous compreniez.”

Le natif de Glasgow, dont le grand-père Jack McGinn fut président de la Fédération écossaise, a été le meilleur buteur de l’équipe lors de la campagne de qualification à l’Euro avec sept buts, pas négligeable pour un milieu de terrain.

Et il est actuellement le meilleur réalisateur de la sélection en 2021 avec trois buts dont un de toute beauté contre l’Autriche en mars. Un retourné acrobatique à la 85e minute qui a permis aux siens d’accrocher un nul dans ce match de qualification à la Coupe du monde 2022.

“Cela montre tout le chemin que nous avons parcouru”, appréciait alors le meneur passé par St. Mirren et Hibernian. “Nous avons des joueurs de qualité et nous avons juste besoin d’y croire maintenant.”

Mardi contre les Croates, visés par une salve de critiques au pays pour leur inefficacité, ils auront toutes les raisons d’y croire.

“Poulet sans tête”

Certes, McGinn n’affiche pas la même aisance que Luka Modric. “Si vous demandez à tous ceux qui m’ont observé depuis mon plus jeune âge, ils me décriraient au mieux comme +rudimentaire+ sinon comme un +poulet sans tête+”, reconnaît-il dans un entretien au magazine FourFourTwo.

De son côté, Luka Modric a pour lui cette technique fine et ces ouvertures ciselées qui ont fait de lui, en 2018, le premier Ballon d’Or en 10 ans à briser le duopole Messi-Ronaldo, après avoir gagné la Ligue des champions et atteint la finale du Mondial cette année-là.

Mais “Lukita” est à la peine dans cet Euro, à l’image d’une équipe croate évanescente.

“Nous sommes loin de la façon dont nous jouions avant”, a admis Modric après le match nul 1-1 contre la République tchèque lundi.

Sans l’énergie dans l’entrejeu d’Ivan Rakitic et sans le tranchant en attaque de Mario Mandzukic, qui ont tous deux pris leur retraite internationale, la Croatie a paru poussive lors de ses deux premières rencontres.

“Pour l’instant, nous ne sommes pas la Croatie que nous souhaiterions tous”, a été obligé de constater Modric, 61 matches au compteur cette saison, entre le Real Madrid et la sélection.

L’Ecosse n’a ni le lustre, ni les noms de la Croatie, mais elle sera poussée à Hampden Park par 12.000 fidèles de la “Tartan Army” rangés derrière “McGinn, Super John McGinn”. De quoi faire déjouer les vice-champions du monde?