Euro: Dolberg torpille les Gallois et envoie les Danois en quarts

L’attaquant danois Kasper Dolberg après son premier but lors du 8e de finale de l’Euro contre le Pays de Galles, à Amsterdam, le 26 juin 2021
Par Nicolas BLASQUEZ / © 2021 AFP

L’attaquant de Nice Kasper Dolberg a mis au supplice le pays de Galles et a inscrit un doublé qui a envoyé le Danemark, séduisant outsider de l’Euro et large vainqueur 4 à 0, en quarts de finale, samedi à Amsterdam.

Titulaire surprise en l’absence de Yussuf Poulsen, blessé, “Goalberg” comme l’a surnommé l’UEFA sur son compte Twitter, a ouvert le score d’un superbe frappe (27e), avant de mettre son équipe à l’abri dès le retour des vestiaires en reprenant un centre mal dégagé par la défense galloise (48e).

En plus de ses deux buts, le joueur de 23 ans, qui n’avait disputé que 30 minutes durant la phase de groupe, a été un poison constant pour les “Dragons”, qui n’auront rivalisé avec les Scandinaves que durant le début de la rencontre.

Pour une place dans le dernier carré, le Danemark affrontera samedi prochain à Bakou le vainqueur de Pays-BasRépublique tchèque, qui aura lieu dimanche à Budapest.

Deux semaines exactement après le malaise cardiaque de leur meneur de jeu Christian Eriksen durant le match contre la Finlande, les Danois ont fait honneur à leur coéquipier dans une Johan Cruyff Arena qu’il connaît bien pour avoir joué de 2009 à 2013 à l’Ajax Amsterdam.

Bien que le joueur de l’Inter Milan se soit rétabli et soit sorti de l’hôpital depuis une semaine, l’émotion était encore palpable dans les tribunes, presque entièrement acquises à la cause danoise. A plusieurs reprises durant la rencontre, les fans des “Rod-Hvide” (Rouges et blanc) ont scandé le nom du milieu de terrain.

Le pays de Galles, bien en place, s’est créé la première grosse occasion du match, avec une frappe de Gareth Bale de peu à côté (9e). Le capitaine gallois n’a pas cadré une autre tentative (12e), tandis qu’Aaron Ramsey s’est fait contrer de justesse à deux reprises (11e, 14e).

Après un quart d’heure de flottement, le Danemark s’est repris et a commencé à s’approcher du but de Danny Ward, se procurant notamment plusieurs corners consécutifs dégagés par la défense adverse (21e).

Dolberg dans son jardin

Logiquement, les Scandinaves ont pris les devants grâce à un superbe but de Dolberg: servi côté gauche par Mikkel Damsgaard, l’attaquant de l’OGC Nice a repiqué au centre et a décoché une frappe enroulée qui est venue se loger dans le petit filet gallois (1-0, 27e).

Le natif de Silkeborg n’est pas passé loin du doublé quelques minutes plus tard: après un joli numéro côté gauche, Damsgaard a centré fort devant le but et Dolberg a dévié subtilement le ballon, qui a été repoussé par le gardien gallois (32e).

Ce n’était que partie remise pour Dolberg, qui n’a pas laissé passer sa chance au retour des vestiaires: après un bon débordement côté droit, Martin Braithwaite a délivré un centre que Neco Williams a renvoyé dans les pieds du Niçois, qui a contrôlé avant de placer un tir puissant imparable (2-0, 48e). Remplacé à la 69e minute, il a eu droit à une énorme ovation des fans danois.

En toute fin de match, Joakim Maehle (3-0, 88e) et Braithwaite (4-0, 90e+6), très actifs durant la rencontre, ont été récompensés de leurs efforts en aggravant la marque.

La seule fausse note de la soirée pour le Danemark, transcendé depuis le malaise d’Eriksen, aura été la sortie du capitaine Simon Kjaer, touché à la cuisse droite, à un quart d’heure du terme de la rencontre.