Euro: Bucarest prévoit une jauge à 25% de spectateurs

L’Arena Nationala de Bucharest, le 22 février 2021 avant un match de Ligue des champions délocalisé entre l’Atletico Madrid et Chelsea, le 22 février 2021
/ © 2021 AFP

La Roumanie table sur une jauge d’au moins 25% du public à l’Arena Nationala de Bucarest, l’une des douze villes hôtes de l’Euro de football (11 juin-11 juillet), ont indiqué jeudi les organisateurs, alors que l’UEFA ne veut pas de stades vides.

“Le principe d’une présence de 25% a été acquis et devra être entériné par le gouvernement avant d’être communiqué début avril à l’UEFA”, a déclaré à l’AFP un porte-parole de la Fédération roumaine de football (FRF), Razvan Mitroi.

Quelque 12.000 spectateurs pourraient ainsi être accueillis dans l’enceinte du stade de 55.000 places, a-t-il précisé.

Selon lui, si la situation épidémiologique est favorable, “il sera théoriquement possible de monter à 50%”.

Bucarest doit organiser trois matches du groupe C de l’Euro (Autriche-Macédoine du Nord, Ukraine-Macédoine du Nord et Ukraine-Autriche), ainsi qu’un huitième de finale.

Les autorités sanitaires roumaines devraient par ailleurs décider prochainement des mesures qui seront imposées aux supporters étrangers.

Actuellement, les ressortissants d’une cinquantaine de pays figurant sur une “liste jaune” en raison d’un “risque épidémiologique accru” sont tenus d’observer une quarantaine de 10 à 14 jours à leur arrivée en Roumanie, à moins de présenter un certificat de vaccination contre le Covid-19.

Ce pays de 19 millions d’habitants connaît une résurgence de la pandémie, avec plus de 6.000 nouveaux cas enregistrés quotidiennement ces derniers jours.

Un couvre-feu entre 22h00 et 05h00 locales est en vigueur à travers le pays mais les autorités excluent un confinement similaire à celui décrété en mars 2020.

L’UEFA a laissé entendre mercredi qu’elle ne voulait pas d’un Euro sans public. “Si une ville venait à proposer un scénario à huis clos”, les rencontres qui devaient s’y tenir “pourraient” être transférées “dans d’autres villes qui ont la capacité d’accueillir des spectateurs”, a averti l’instance européenne.

Elle a donné jusqu’au 7 avril aux villes hôtes pour soumettre leur proposition et compte trancher “au plus tard” lors de son comité exécutif le 19 avril, à la veille de son congrès annuel prévu à Montreux.