Euro: Angleterre-Allemagne, un “classique” du football mondial

Le 30 juillet 1966 à Londres le défenseur allemand Wolgang Weber (à gauche) marque et ramène l’Allemagne et l’Angleterre à égalité 2-2 en finale de la Coupe du monde, quelques minutes avant l’un des buts les plus controversés de l’Histoire du football: celui de Geoff Hurst pour l’Angleterre.
/ © 2021 AFP

Pour les footballeurs anglais, l’Allemagne est l’ennemi héréditaire: la presse populaire s’est longtemps déchaînée et a parfois dérapé en ravivant les souvenirs de la lutte contre le nazisme.

Pour les Allemands, l’antagonisme avec les Pays-Bas est plus fort, mais la patrie de Franz Beckenbauer garde en travers de la gorge le “but de Wembley” de 1966, en finale de la Coupe du monde, qui reste le but le plus controversé de l’histoire du football.

Avant leur 8e de finale de l’Euro, mardi à Wembley, les duels les plus marquants entre l’Angleterre et l’Allemagne:

. Le “Wembley Tor”

30 juillet 1966: c’est la première fois que les deux équipes s’affrontent en match officiel et c’est en finale de la Coupe du monde 1966 à Wembley. Les deux équipes sont à égalité 2-2 en prolongation.

A la 101e minute, Geoff Hurst tire puissamment sur la barre. La balle ricoche au sol au niveau de la ligne et ressort. Après quelques secondes d’hésitation, l’arbitre accorde le but, malgré les protestations des Allemands. Aucune technologie n’existe à l’époque pour l’aider à prendre sa décision.

Cinquante-cinq ans plus tard, les modélisations informatiques n’ont jamais pu établir si la balle avait ou non franchi la ligne. Le “Wembley Tor” (le but de Wembley) est devenu en allemand une expression proverbiale, associée à un profond sentiment d’injustice.

Les Anglais s’imposent 4-2 et sont champions du monde.

. Déjà Beckenbauer et Gerd Müller

14 juin 1970: les deux équipes se retrouvent en quart de finale du Mondial suivant au Mexique, et se livrent l’un des matches les plus épiques du tournoi. A la 67e minute, l’Allemagne est menée 2-0 lorsque le jeune Franz Beckenbauer marque un but plein de rage au pauvre gardien anglais Peter Bonetti, pas vraiment à son avantage sur ce coup-là.

C’est le signal du réveil. Uwe Seeler égalise à la 82e minute d’un but de l’arrière de la tête, devenu célébrissime en Allemagne. Puis Gerd Müller donne la victoire aux siens en prolongation (3-2), éliminant le champion du monde en titre.

. Maudits tirs au but

4 juillet 1990: pour leur troisième rencontre dans un match à élimination directe d’un Mondial, Allemagne et Angleterre s’offrent en demi-finale à Turin en Italie une troisième prolongation.

Les Allemands se qualifient à l’issue de la séance de tirs au but, qui marque pour les Anglais le début d’une série noire dans cet exercice, avec six éliminations consécutives dans les grands rendez-vous. Jusqu’au Mondial-2018 et la victoire contre la Colombie 1-1, 4 tab à 3).

26 juin 1996: bis repetita en demi-finale de l’Euro-1996. Sur leur pelouse fétiche de Wembley, les tirs au but sont fatals aux Anglais. Gareth Southgate, l’actuel sélectionneur des “Three Lions”, manque le tir décisif, bloqué par le gardien Andreas Köpke. Les Allemands seront sacrés champions d’Europe derrière en battant la République tchèque (2-1 a.p.) avec un but en or.

. L’humiliation de Munich

1er septembre 2001: en qualifications du Mondial-2002, les Allemands ont de nouveau triomphé 1-0 à Wembley, et sont confiants pour le retour à Munich. Ils ouvrent la marque dès la 6e minute par Carsten Jancker.

Puis la tempête anglaise se déchaîne: Michael Owen réussit un triplé (12e, 49e, 65e), Steven Gerrard (48e) et Emil Heskey (73e) font mouche également. L’Allemagne subit la pire défaite de son histoire sur son sol (5-1).

“Une super-catastrophe industrielle, une explosion nucléaire”, s’exclame le gardien allemand Oliver Kahn après cette déroute “qui va me laisser des cicatrices pour toute ma vie”.

Les Anglais, eux, ne prennent pas tout de suite la mesure de l’exploit: “Je n’avais pas réalisé l’euphorie autour de cette victoire jusqu’à ce qu’on revienne en Angleterre, où tout le monde était fou!”, se rappelle Rio Ferdinand, le défenseur anglais.

. La revanche de Wembley

27 juin 2010: “La revanche de Wembley”, claironne le quotidien allemand Bild après ce 8e de finale de Coupe du monde à Bloemfontein, en Afrique du Sud, remporté 4-1 par l’Allemagne.

Alors que la Mannschaft mène 2-1, Frank Lampard frappe la barre. Son ballon rebondit derrière la ligne, comme le montrent les images vidéo. Mais Manuel Neuer a saisi la balle rapidement, et l’arbitre mal placé refuse le but (la technologie actuelle n’était pas utilisée).

Thomas Müller, qui sera encore de la partie ce mardi, inscrit les 3e et 4e buts de son équipe.