Le dĂ©fenseur de l’Ă©quipe d’Espagne Sergio Ramos lors du match contre la Roumanie en qualif de l’Euro-2020, le 5 septembre 2019 Ă  Bucarest
Par Jean DECOTTE / © 2019 AFP

SacrĂ©e longĂ©vitĂ© ! Quatorze ans après ses dĂ©buts, le capitaine Sergio Ramos peut fĂŞter sa 168e sĂ©lection avec l’Espagne et amĂ©liorer le record codĂ©tenu avec Iker Casillas (167), samedi lors d’un dĂ©placement en Norvège, oĂą la “Roja” espère composter son billet pour l’Euro-2020 (20h45/18h45 GMT).

Entre 2005 et 2019, le jeune chien fou aux cheveux longs a laissĂ© place Ă  l’icĂ´ne de mode barbue et tatouĂ©e, hĂ©ros d’une sĂ©rie documentaire Ă  sa gloire. Mais la mĂŞme soif de vaincre anime l’Andalou (33 ans), qui s’imagine encore une longue carrière au sein de la dĂ©fense du Real Madrid et de l’Espagne.

“Sergio Ramos veut jouer jusqu’Ă  ses 40 ans et je crois qu’il y parviendra parce qu’il est incroyable, Ă  tous les niveaux”, a rĂ©sumĂ© la semaine dernière le sĂ©lectionneur Robert Moreno.

Avec les retraites internationales de Xavi, Gerard PiquĂ© ou AndrĂ©s Iniesta, le natif de Camas, près de SĂ©ville, est l’un des derniers rescapĂ©s de l’âge d’or du football espagnol: champion du monde en 2010 et double champion d’Europe en 2008 et 2012.

C’est Ă  ce titre, et au nom de tous les trophĂ©es engrangĂ©s avec le Real (4 Ligues des champions), que Ramos est devenu capitaine de l’Espagne en 2016, date de la dernière convocation de son prĂ©dĂ©cesseur Casillas (38 ans).

Place Ă  part

Du haut de ses 167 sĂ©lections, “San Iker” reste Ă©videmment le capitaine qui a soulevĂ© la première Coupe du monde de l’histoire de la “Roja” en 2010 Ă  Johannesburg.

Mais Ramos, ancien latĂ©ral devenu patron de la dĂ©fense, est en train de s’offrir une place Ă  part dans l’histoire de la “Seleccion”. Et il pourrait s’installer seul en tĂŞte du palmarès s’il fĂŞte sa 168e sĂ©lection samedi Ă  Oslo.

Le brassard a accru l’aura du dĂ©fenseur, Ă  la fois garant d’un certain Ă©tat d’esprit combatif et nouveau tireur attitrĂ© des penalties de la “Roja”. Il compte d’ailleurs 21 buts inscrits en sĂ©lection, soit plus que le mythique attaquant basque Telmo Zarra (20 buts) dans les annĂ©es 1950…

“Il est impressionnant, c’est un exemple Ă  suivre”, a expliquĂ© le milieu offensif du PSG Pablo Sarabia dans un entretien Ă  l’AFP. “C’est un joueur extraordinaire, avec une impressionnante capacitĂ© Ă  fĂ©dĂ©rer. Quand on pense au nombre d’apparitions qu’il a accumulĂ©es, c’est un modèle.”

Au Real, son entraĂ®neur ZinĂ©dine Zidane, qui l’a cĂ´toyĂ© une saison comme joueur (2005/06), s’est dit ravi qu’il soit restĂ© Ă  l’intersaison après des rumeurs de transfert vers la Chine: “Sergio, c’est Sergio, c’est notre leader et notre capitaine, je ne l’imagine jamais partir.”

“Comportement impeccable”

En sĂ©lection, le Catalan Moreno, passĂ© par l’encadrement du Barça, loue les qualitĂ©s humaines du dĂ©fenseur madrilène: “On ne peut qu’ĂŞtre Ă©logieux envers Sergio, son comportement a toujours Ă©tĂ© impeccable Ă  chaque fois que je lui ai demandĂ© son aide.”

Impeccable, c’est aussi le rĂ©sumĂ© du parcours de l’Espagne dans le groupe F des qualifications pour l’Euro-2020: 6 victoires en 6 matches (18 pts) et la possibilitĂ© d’accĂ©der Ă  la phase finale dès samedi.

Il faudra pour cela s’imposer en Norvège et espĂ©rer que la Suède perde ou que la Roumanie ne gagne pas, respectivement Ă  Malte et aux Ă®les FĂ©roĂ©, avant une nouvelle chance de qualification espagnole mardi contre les SuĂ©dois.

Mais l’insatiable Ramos voit plus loin: “Nous n’avons encore rien gagnĂ©. Nous voulons ĂŞtre premiers de notre groupe, engranger les 30 points possibles”, a-t-il lancĂ©.

Et le dĂ©fenseur, qui rĂŞve selon le quotidien El Mundo de disputer les Jeux olympiques de Tokyo avec l’Espagne Ă  l’Ă©tĂ© 2020, peut atteindre d’autres records: il n’est plus qu’Ă  neuf longueurs du record europĂ©en dĂ©tenu par le gardien italien Gianluigi Buffon (176 sĂ©lections), et Ă  dix-sept unitĂ©s du record mondial Ă©tabli par l’Egyptien Ahmed Hassan (184). Deux marques Ă  sa portĂ©e s’il joue jusqu’Ă  40 ans…