Des joueurs turcs ont reproduit un salut militaire lors du match contre la France qualificatif pour l’Euro-2020, au Stade de France le 14 octobre 2019
/ © 2019 AFP

Les joueurs turcs ont cĂ©lĂ©brĂ© leur but Ă©galisateur face Ă  la France (1-1) d’un salut militaire polĂ©mique lors du match de qualification pour l’Euro-2020 lundi au Stade de France, une image non montrĂ©e en direct Ă  la tĂ©lĂ©vision.

Après le but Ă©galisateur de Kaan Ayhan, au moins sept joueurs de l’Ă©quipe se sont regroupĂ©s près du poteau de corner pour poser, la main droite tendue posĂ©e sur le front, en soutien aux soldats engagĂ©s dans l’offensive turque en Syrie contre des forces kurdes, offensive qui a dĂ©clenchĂ© un tollĂ© international.

Les joueurs turcs avaient dĂ©jĂ  fait ce salut lors de leur prĂ©cĂ©dente rencontre contre l’Albanie vendredi. Cette irruption du politique dans le sport pourrait valoir Ă  la Turquie des sanctions de la part de l’UEFA, qui ne tolère habituellement pas ce genre de mĂ©langes.

Durant la rencontre, placĂ©e sous haute tension en raison de l’opposition de la France Ă  l’offensive turque, les supporters turcs se sont fait remarquer dans l’autre sens, en applaudissant la Marseillaise, l’hymne français, avant la rencontre.

Seul incident Ă  noter en tribunes: le dĂ©ploiement d’une banderole pro-kurdes en fin de rencontre qui a suscitĂ© sifflets et un dĂ©but d’altercation.

“ArrĂŞtez de massacrer les Kurdes”, a-t-on pu lire en lettres rouges sur cette banderole dĂ©ployĂ©e Ă  la 86e minute du match, en face de la tribune des supporters visiteurs.

Les personnes ayant brandi la banderole portaient des maillots de l’Ă©quipe de France. Ils ont Ă©tĂ© rapidement contrĂ´lĂ©s par les stadiers qui leur ont retirĂ© la banderole. Mais celle-ci a pu ĂŞtre lue par de nombreux supporters turcs, qui ont, en majoritĂ©, copieusement sifflĂ©, ont constatĂ© des journalistes de l’AFP.

Une altercation a ensuite commencĂ© Ă  se produire Ă  l’endroit du dĂ©ploiement de la banderole, puis quelques minutes plus tard dans une autre tribune du Stade de France. Les services de sĂ©curitĂ© ont finalement contrĂ´lĂ© la situation, qui est revenue au calme au moment du coup de sifflet final, Ă  l’intĂ©rieur du stade.

A la sortie de l’enceinte, l’ambiance Ă©tait plutĂ´t bon enfant avec des chants en l’honneur de la Turquie (“Turkiye, Turkiye”) mĂŞme si un chant anti-PKK a Ă©tĂ© brièvement entonnĂ©.

Un autre chant “Les plus grands militaires, ce sont les nĂ´tres” a Ă©galement Ă©tĂ© entonnĂ© par une trentaine de supporters qui portaient un immense drapeau de la Turquie, sans incident toutefois.