Espoirs: les Bleuets à l’Euro avec Camavinga, Aouar, Kamara et Ikoné

Le milieu de Rennes, Eduardo Camavinga, lors du match de Ligue 1 à domicile contre Lorient, le 3 février 2021
/ © 2021 AFP

Houssem Aouar, Jonathan Ikoné ou Eduardo Camavinga figurent dans le groupe des 23 Espoirs Français pour la première phase de l’Euro-U21 du 24 au 31 mars en Hongrie, un groupe extrêmement relevé dont la composition a été dévoilée lundi par le sélectionneur Sylvain Ripoll.

“La grande nouveauté, c’est qu’on a dû donner cette liste des Espoirs avant celle des A (qui sera donnée jeudi, NDLR), ce qui n’est quasiment jamais le cas”, a expliqué Ripoll en conférence de presse.

“Les priorités restent les mêmes mais il y a eu beaucoup d’échanges avec Didier Deschamps et son staff et il m’a dit quels joueurs étaient sélectionnables avec les Espoirs. C’est pour ça que ces garçons, qui ont déjà été en A, sont avec nous, et puis parce qu’on veut être costauds”, a ajouté le sélectionneur des Bleuets.

Les milieux Camavinga (Rennes) et Aouar (Lyon) ou l’attaquant lillois Ikoné ont déjà joué avec l’équipe de Deschamps. Mattéo Guendouzi (Hertha Berlin), qui devrait être le capitaine des Espoirs à l’Euro, a lui aussi déjà été appelé à l’étage du dessus, sans jouer.

“Camavinga était venu avec nous sur un rassemblement. Puis il s’est blessé et ensuite il est passé avec les A. Pour nous c’est un vrai bonheur d’avoir un garçon de ce talent et avec un tel état d’esprit”, a expliqué Ripoll à propos du jeune Rennais (19 ans), qui a plus souvent joué en A (3 sélections) qu’avec les Bleuets (1 sélection).

Deux nouveaux

Dans la sélection dévoilée lundi par Ripoll figurent aussi des joueurs comme Jules Koundé (Séville) ou Bouba Kamara (Marseille), qui semblent au vu de leurs performances récentes tout proches de l’équipe de Deschamps.

Il y a également deux nouveaux, le milieu de terrain de Monaco Aurélien Tchouameni et le défenseur de l’AC Milan Pierre Kalulu. “Tchouameni confirme, il progresse à vitesse grand V. Et Kalulu joue dans un très grand club où il a su se faire une place. Il fait de très bonnes choses, il peut alterner axe et droite”, a expliqué le sélectionneur.

L’Euro Espoirs se déroule cette année en Hongrie et en Slovénie, en deux phases distinctes. La phase de poules se disputera du 24 au 31 mars. Dans le groupe C, la France affrontera le Danemark, la Russie et l’Islande. Les deux premiers de chacun des quatre groupes seront qualifiés pour une phase finale qui se tiendra du 31 mai au 6 juin, toujours en Hongrie et en Slovénie, juste avant l’Euro des A (11 juin-11 juillet).

“On a de la qualité, on est ambitieux. Mais ça fait des années que, quand on voit les listes des Espoirs, on se dit qu’on est costauds. On doit être ambitieux mais c’est sur le terrain que le potentiel doit parler”, a jugé Ripoll.

En cas de qualification, le sélectionneur donnera une deuxième liste avant la phase finale, qui pourra être modifiée par rapport à celle annoncée lundi. “Être performant pendant la première phase est la meilleure chose à faire pour pouvoir poursuivre ensuite”, a prévenu Ripoll, avec peut-être aussi en tête les Jeux olympiques de Tokyo cet été.

La liste des 23:

Gardiens: Bertaud (Montpellier), Lafont (Nantes), Meslier (Leeds/ENG)

Défenseurs: Badiashile (Monaco), Dagba (Paris SG), Fofana (Leicester/ENG), Kalulu (AC Milan/ITA), Konaté (RB Leipzig/GER), Koundé (Séville/ESP), Maouassa (Rennes), Truffert (Rennes).

Milieux: Aouar (Lyon), Camavinga (Rennes), Faivre (Brest), Guendouzi (Hertha Berlin/GER), Kamara (Marseille), Soumaré (Lille), Tchouaméni (Monaco).

Attaquants: Diaby (Bayer Leverkusen/GER), Edouard (Celtic Glasgow/SCO), Gouiri (Nice), Ikoné (Lille), Kolo Muani (Nantes)