Espoirs: des Bleuets pas inspirés accrochés par les Féroé

Sylvain Ripoll le sélectionneur de l’équipe de France espoirs de football, dans le stade de Saitama au Japon, le 25 juillet 2021.
/ © 2021 AFP

L’équipe de France espoirs a concédé un match nul inattendu 1-1 sur le terrain des Îles Féroé, au terme d’une rencontre laborieuse comptant pour les qualifications à l’Euro-2023.

La partie a pourtant commencé de manière idéale pour les Bleuets, qui ont ouvert le score dès la 8e minute par Amine Gouiri, au terme d’un raid personnel, bien aidé par le portier des Féroé.

Les coéquipiers du néo-Madrilène Eduardo Camavinga ont ensuite tenté de creuser l’écart, mais se sont heurtés à un bloc regroupé, butant même sur le poteau du portier local sur une jolie tentative du Monégasque Sofiane Diop (31e).

En deuxième période, les joueurs de Sylvain Ripoll ont campé dans la moitié de terrain adverse, avec une possession stérile, restant à portée de fusil de leurs rivaux, sous une pluie battante. Et ce qui devait arriver arriva: le gardien Ilan Meslier, sorti loin de ses buts pour jouer un ballon a priori sans danger, envoyait le cuir dans les pieds de l’avant-centre des Féroé Steffan Lokin, qui ne se privait pas d’égaliser pour les siens (55e).

La fin de match s’est ensuite résumée à une succession de phases de jeu stéréotypées, de centres ratés et de frappes trop timides pour espérer faire la différence contre de valeureux Féroïens.

“Je me demande encore comment on a fait pour ne pas gagner, c’est incroyable, je n’ai jamais vu ça”, déplorait le sélectionneur Sylvain Ripoll à l’issue de la rencontre, tandis que les joueurs des Féroé célébraient ce match nul comme une victoire.

Lors du prochain rassemblement, les Bleuets tenteront de rebondir face aux équipes plus solides de leur groupe, avec un duel contre l’Ukraine, le 8 octobre à Brest, et un déplacement difficile en Serbie, le 12 octobre, avant de recevoir l’Arménie le 11 novembre.