Espagne: le Real repasse en tête, le Barça gâche à Vigo

La joie de l’attaquant français du Real Madrid, Karim Benzema, après avoir marqué le 2e but face au Rayo Vallecano, lors de la 13e journée de LaLiga, le 6 novembre 2021 au Stade Santiago Bernabeu
Par Patxi VRIGNON-ETXEZAHARRETA / © 2021 AFP

Le Real Madrid s’est imposé à domicile contre son voisin du Rayo Vallecano (2-1) samedi soir lors de la 13e journée du Championnat d’Espagne, et a provisoirement la tête du classement dans l’attente des derniers matches, dimanche.

Pour sa part le FC Barcelone a concédé le nul (3-3) en Galice contre le Celta Vigo, après avoir mené 3-0 à la pause, et traine sa peine à la 9e place à 10 points du Real.

Avec huit victoires au compteur, contre trois nuls et une défaite, la formation madrilène devance de deux points la Real Sociedad, leader avant la journée, et de trois le FC Séville.

Ces deux dernières équipes se déplacent respectivement à Osasuna (7e, 19 pts) et chez le voisin du Betis (5e, 21 pts) dans un derby de la ville qui s’annonce bouillant, dimanche (21h00) en clôture de la journée.

L’Atlético Madrid, 4e avec 22 points, jouera pour sa part à Valence (11e).

Dans son antre du Santiago-Bernabeu, le Real a ouvert la marque par son milieu de terrain allemand Toni Kroos, d’une reprise en pleine lucarne sur un centre en retrait de Marco Asensio (14e).

Et de dix pour Benzema

L’équipe de Carlo Ancelotti a doublé la mise par l’inévitable Karim Benzema, qui a repris du plat du pied au second poteau un centre de David Alaba (38e). L’international français est samedi soir seul en tête du classement des buteurs de la Liga avec 10 réalisations.

Benzema a bien failli réussir le doublé à la 61e minute, à la conclusion d’une merveille d’action collective, une démonstration de jeu à une touche de balle, mais la frappe enroulée du capitaine madrilène a frôlé la lucarne opposée du but gardé par le Macédonien Stole Dimitrievski.

Loin de se résigner, le Rayo a réussi à réduire le score par Radamel Falcao, entré en jeu quelques minutes plus tôt, dont la tête légèrement déviée par Alba sur un centre d’Alvaro Garcia a trompé Thibaut Courtois (77e).

Une minute plus tôt déjà, le Portugais Bebé avait failli marquer au terme d’un exploit personnel, ponctué par un tir à ras de terre repoussé par le poteau gauche du but de Courtois.

Et les dernières minutes de la rencontre ont été éprouvantes pour le Real, notamment sur un dégagement en catastrophe de Kroos sur sa ligne dans le temps additionnel…

Le Rayo reste 6e (13 pts) à sept longueurs du Real.

Un Barça double face à Vigo

Dans l’après-midi, tous les regards étaient tournés vers le FC Barcelone, en déplacement sur le terrain du Celta Vigo en attendant l’arrivée de son nouvel entraîneur, Xavi Hernandez.

Mais le match a basculé dans le mauvais sens pour l’équipe catalane, qui menait 3-0 à la pause avant de s’effondrer pour concéder un nul qui fait désordre (3-3). Un malheur n’arrivant jamais seul, le Barça a perdu ses prodiges Nico et Ansu Fati sur blessure.

Le bonheur aura duré 45 minutes: porté par l’enthousiasme généré par l’arrivée de Xavi Hernandez à la mi-journée à Barcelone, les joueurs catalans ont offert leur meilleure première période de la saison, corrigeant le Celta Vigo chez lui 3-0 après seulement une demi-heure de jeu… puis se sont écroulés en deuxième période, jusqu’à l’égalisation redoutée de l’inépuisable Iago Aspas au bout du temps additionnel (90e+6).

Un but qui a eu l’effet d’une bombe chez les Catalans: la plupart des joueurs se sont effondrés sur la pelouse, les mains portées au visage. Des images qui ont rappelé les énormes et multiples désillusions du Barça ces deux dernières années, en Ligue des champions comme en Liga.