Espagne: le Real accroché par Villarreal, trois jours avant Paris

L’attaquant du Real Madrid Vinicius Junior bute sur le gardien Geronimo Rulli de Villarreal au stade de La Ceramica, le 12 février 2022
Par Patxi VRIGNON-ETXEZAHARRETA / © 2022 AFP

Sans Karim Benzema, le Real Madrid patine encore: les Merengues ont été accrochés 0-0 à Villarreal samedi pour la 24e journée de Liga, et commencent à sentir la pression du Séville FC, 2e quatre points derrière après sa victoire 2-0 vendredi contre Elche.

A trois jours du choc en 8e de finale aller de Ligue des champions contre le Paris Saint-Germain, les Merengues, privés de Karim Benzema mais avec Gareth Bale titulaire à sa place, ont été dominés pendant les 45 premières minutes à Villarreal, puis n’ont pas réussi à faire craquer Geronimo Rulli en deuxième période.

Résultat: le Real aborde son test parisien avec quelques doutes. Les Merengues n’ont gagné qu’un seul de leurs quatre derniers matches (1-0 contre Grenade le 6 février en Liga)… et sentent le souffle des hommes de Julen Lopetegui sur leur nuque.

À la 90e+2 pourtant, Luka Jovic a eu le but de la victoire au bout du pied, mais son ballon piqué depuis l’extérieur de la surface s’est écrasé contre la barre transversale, et la reprise de Nacho a été repoussée par Serge Aurier sur sa ligne.

La “Maison blanche” devra corriger certaines choses en vue du choc contre Paris. Mais mardi, Carlo Ancelotti pourra certainement compter avec Karim Benzema, toujours gêné à la cuisse gauche et préservé samedi.

“Ce qui m’inquiète, c’est la première période. L’équipe n’avait pas envie, on n’était pas dans le match. On était trop bas, on n’était pas agressif dans les duels et Villarreal a eu le contrôle. En deuxième période, on a été bien plus agressifs sans ballon, et ça a été la clé. On a récupéré le contrôle du ballon et on a eu plus de jeu vertical et plus d’occasions”, a résumé le technicien italien en conférence de press d’après-match.

Bale, “toujours engagé”

Pour pallier l’absence de son avant-centre fétiche, Ancelotti a titularisé Gareth Bale en faux N.9. L’international gallois n’avait plus été titulaire depuis le 28 août dernier, lors de la 3e journée de Liga, sur la pelouse du Betis Séville (victoire du Real 1-0).

“Il a eu une blessure grave en septembre, quand il avait recommencé à jouer. Et après cette blessure musculaire, il a eu du mal à revenir, ça lui a pris beaucoup de temps pour retrouver une bonne condition physique, pour éviter des problèmes par la suite. Aujourd’hui, il a eu sa chance et il a montré qu’il est toujours avec nous, toujours engagé”, a expliqué “Carletto” au coup de sifflet final.

Le Gallois, souvent critiqué pour sa nonchalance à Madrid, a eu quelques ballons de but samedi… mais a toujours buté contre Geronimo Rulli (42e, 56e, 64e).

En face, Unai Emery aussi a dû composer sans son goleador Gerard Moreno (absent un mois par précaution, pour éviter une rechute de sa blessure au mollet), mais le “Sous-marin jaune” a été propulsé en première période par l’ailier Nigérian Samu Chukwueze, qui n’a cessé de s’amuser avec Marcelo, notamment après un festival dès la 6e minute.

Une piste à suivre pour les Parisiens mardi ? Attention toutefois. D’ici mardi, Benzema, Ferland Mendy et autre Luka Modric, titulaires habituels, devraient réintégrer le onze merengue.