Espagne: le derby andalou pour le Séville FC, quadruplé pour Pino

La joie du milieu de terrain croate du Séville FC, Ivan Rakitic (d), après avoir ouvert le score sur penalty face au Bétis, lors du derby andalou de la 26e journée de Liga, le 27 février 2022 au stade Ramón Sánchez Pizjuán
Par Patxi VRIGNON-ETXEZAHARRETA / © 2022 AFP

Le Séville FC a raflé le derby andalou contre le Betis Séville 2-1 dimanche sur son terrain pour la 26e journée de Liga, et réduit ainsi l’écart avec le Real Madrid, vainqueur du Rayo Vallecano 1-0 samedi et leader avec six points d’avance sur les “Nervionenses”.

Les hommes de Julen Lopetegui ont pris l’avantage dès la 25e minute grâce à un pénalty provoqué par Youssef En-Nesyri, accroché par Claudio Bravo dans la surface, et transformé par Ivan Rakitic.

Ils ont doublé la mise juste avant la mi-temps (41e), avec un long dégagement de Bono prolongé dans les filets du Betis par une frappe croisée signée Munir El Haddadi, dix minutes après son entrée en jeu à la place de Papu Gomez, sorti touché à l’intérieur de la jambe gauche.

Dans le temps additionnel, le capitaine du Betis Sergio Canales a réduit l’écart sur un sublime coup franc direct depuis l’entrée de la surface (90e+4).

Dans ce “Gran derby” bouillant entre le 2e et le 3 du championnat au stade Sanchez-Pizjuan, Nabil Fekir était le seul représentant français, du fait de la suspension de Jules Koundé (carton rouge le week-end dernier contre l’Espanyol) et de la blessure d’Anthony Martial.

Un mois après le jet de projectile qui avait arrêté le derby de Coupe du Roi au stade Benito-Villamarin (2-1 pour le Betis), ce revers qui vient d’ailleurs mettre un coup de frein malvenu pour le Betis, qui restait sur un début d’année 2021 impeccable avec neuf victoires, deux nuls et une seule défaite sur ses 12 derniers matches.

Plus tôt dans l’après-midi, Villarreal, qui sortait d’un nul contre la Juventus mardi en 8e de finale aller de C1, a étrillé l’Espanyol Barcelone 5-1 grâce à un Yeremi Pino historique.

Le jeune international espagnol de 19 ans est devenu le premier joueur de l’histoire de Villarreal à marquer un quadruplé en Liga, et seulement le deuxième de l’histoire moderne du championnat d’Espagne (après Santi Mina avec le Celta Vigo en 2015, les quatre précédents datent d’avant 1948).

Pino avait déjà inscrit un triplé à la pause (14e, 20e, 45e), et a enfoncé le clou au retour des vestiaires (53e), avant la réduction de l’écart de Keidi Bare et le but final de Boulaye Dia (86e).