Espagne: Le Barça souffre mais s’en sort à Villarreal

L’attaquant du Barça Memphis Depay buteur contre Villarreal, le 27 novembre 2021 à Vila-Real
Par Patxi VRIGNON-ETXEZAHARRETA / © 2021 AFP

Encore groggy de son 0-0 mardi contre Benfica en C1, le FC Barcelone a fini par l’emporter 3-1 samedi à Villarreal lors de la 15e journée de Liga, mais reste à neuf points du leader, le Real Madrid, qui reçoit le Séville FC dimanche.

L’effet Xavi a ses limites : quatre jours après le nul au Camp Nou qui complique largement sa qualification pour les huitièmes de finale de Ligue des champions, les Catalans ont cru revivre le même cauchemar samedi au stade de la Céramique… avant un final libérateur.

Frenkie de Jong a ouvert le score avec son premier but de la saison à la 50e minute en poussant le ballon dans les cages après une reprise de Memphis Depay relâchée par Geronimo Rulli.

Mais à la 77e minute, Samu Chukwueze, entré en jeu quelques minutes auparavant à la place de Yeremi Pino, a profité d’une erreur de placement de la défense catalane pour égaliser.

Ce but a fait renaître les pires travers du Barça de ces derniers mois : on a vu le capitaine Sergio Busquets lever les bras au ciel de dépit et râler contre le jeune défenseur Oscar Mingueza, et le Barça concéder de nombreuses occasions claires… comme à la fin du match contre le Benfica Lisbonne, mardi.

Mais l’issue a été différente : à la 88e minute, Memphis Depay, pourtant peu inspiré en début de rencontre, a effacé Geronimo Rulli et a gardé son sang-froid pour marquer le but de la délivrance. Puis Philippe Coutinho, entré à la 80e à la place de Nico, a été accroché dans la surface par Juan Foyth, et s’est lui-même chargé de transformer le pénalty dans les arrêts de jeu (90e+4).

Barça à réaction

“Ce n’est pas de la chance. Notre deuxième but, c’était une situation tactique que l’on avait travaillée. Ce n’est pas une victoire due au hasard. Peut-être que ça a été une victoire due à l’esprit de groupe. Mais si on a de la chance, qu’elle soit la bienvenue ! Tout ce qui peut aider l’équipe sera le bienvenu”, a réagi Xavi en conférence de presse d’après-match.

Les Catalans ont commencé le match sur un rythme très élevé, multipliant les situations chaudes. Le jeune ailier Ez Abde (19 ans) a été le premier à alerter Rulli de la tête (4e), et Gavi a lui aussi touché le poteau droit cinq minutes plus tard (9e).

Depay, souvent trouvé dos au but, a manqué deux grosses occasions : sa frappe du gauche n’a pas accroché le cadre à la 8e, pas plus que sa tentative à la 19e après une lumineuse passe en profondeur de Frenkie de Jong.

Mais le Barça, souffrant, a aussi montré ses failles. Les hommes de Xavi ont levé le pied à partir de la 20e minute et jusqu’à la pause. Plusieurs joueurs sont restés à terre de longues minutes, diminués par des coups reçus : le capitaine Sergio Busquets dès la 2e minute, puis tour à tour Jordi Alba et Ronald Araujo (36e).

Première à l’extérieur

Villarreal a ainsi repris le contrôle du ballon et du match, s’offrant plusieurs occasions par Yeremi Pino ou Arnaut Danjuma. Et Marc-André ter Stegen a même dû, comme souvent, sortir une parade bien sentie sur une frappe de l’international néerlandais à la 38e.

Heureusement pour les Blaugrana, le but de Frenkie de Jong est venu calmer les ardeurs du Sous-marin jaune. Grâce à ce succès, le premier de la saison à l’extérieur en Liga et le deuxième en trois matches sous l’ère Xavi, le Barça continue son opération remontée au classement.

Dimanche, l’Atlético Madrid se déplace à Cadix (18h30) et la Real Sociedad, deuxième du classement, chez l’Espanyol Barcelone (16h15). Le Real Madrid, quant à lui, reçoit le Séville FC à 21h00 au stade Santiago-Bernabeu pour l’affiche de la 15e journée.