Le FC Barcelone témoignera son soutien envers la Chine, pays le plus affecté par le nouveau coronavirus, et envers les citoyens chinois victimes de discriminations dues à la peur de cette maladie, lors de la réception de Getafe samedi
/ © 2020 AFP

Le FC Barcelone témoignera son soutien envers la Chine, pays le plus affecté par le nouveau coronavirus, et envers les citoyens chinois victimes de discriminations dues à la peur de cette maladie, lors de la réception de Getafe samedi (15h00 GMT) en Liga, a annoncé le club vendredi.

Au début du match, les joueurs du Barça et de Getafe entreront sur la pelouse accompagnés “d’enfants d’origine chinoise membres de la Peña (groupe de supporters) +Dracs Units Xinesos pel Barça+”, avec des tee-shirts floqués du message “Stronger Together” (“Plus forts ensemble”, en anglais), a déclaré le club blaugrana ce vendredi via communiqué.

On pourra également y lire “le message 中国加油 écrit en chinois, qui signifie +Courage, la Chine+”, a ajouté la formation catalane.

Avec l’aide du club de Getafe, le FC Barcelone entend ainsi profiter de sa dimension mondiale pour “exprimer sa solidarité et son soutien à la Chine et, particulièrement aux personnes touchées par cette maladie”, a indiqué le Barça.

“Avec cette action, le club souhaite par ailleurs envoyer un message contre la stigmatisation et les cas de discrimination dont souffre la population chinoise depuis l’apparition du nouveau coronavirus”, a affirmé le Barça.

La relation entre le pays asiatique et le club catalan dure depuis de nombreuses années: le Barça dispose d’une délégation permanente à Hong Kong depuis 2013 et de plusieurs académies de football dans le pays.

L’autre club professionnel de Barcelone, le RCD Espanyol, détenu par l’homme d’affaires chinois Chen Yansheng, a fait don de 450.000 masques de protection à la Chine, qui a connu des soucis d’approvisionnement de ce type de produits.

L’action du FC Barcelone intervient alors que le Mobile World Congress, qui devait avoir lieu dans la capitale catalane, a été annulé mercredi, car de nombreuses entreprises se sont retirées de l’événement par peur d’une épidémie de Covid-19, apparu en Chine, pays d’origine de certains des principaux exposants du congrès dédié aux télécommunications.

Ces derniers jours, les autorités catalanes ont multiplié les appels au calme, en rappelant que le risque d’une épidémie en Espagne reste faible.

En Chine, l’épidémie du nouveau coronavirus a causé la mort de près de 1.400 personnes et 63.851 autres personnes sont infectées, selon les chiffres officiels.