Espagne: l’Atlético se rassure avant les retrouvailles avec Cristiano Ronaldo

L’attaquant de l’Atlético Madrid Angel Correa marque sur le terrain d’Osasuna, le 19 février 2022 à Pampelune
/ © 2022 AFP

Quatre jours avant le choc contre Manchester United en 8e de finale aller de C1, l’Atlético Madrid a dominé Osasuna 3-0 samedi pour la 25e journée de Liga, et remonte provisoirement à la 4e place du classement (42 pts), trois points devant Villarreal, large vainqueur de Grenade 4-1.

Après leur défaite surprise contre la lanterne rouge Levante (1-0) mercredi, les Madrilènes se sont repris samedi grâce à Joao Felix : le Portugais a ouvert le score à la reprise d’un corner mal dégagé dès la 3e minute, puis a lancé en profondeur Luis Suarez, qui a doublé la mise d’une frappe courbée fabuleuse des 40 mètres (59e), avant le 3-0 signé Angel Correa en fin de match (89e).

Un score flatteur toutefois, car les hommes de Diego Simeone, à la peine depuis décembre, ont été largement accrochés par les Navarrais, qui ont notamment touché le poteau droit de Jan Oblak à la 39e, sur une tête d’Ante Budimir.

Mais les Colchoneros ont profité de la maladresse du gardien Sergio Herrera, auteur d’une mauvaise sortie et coupable d’avoir dégagé le ballon dans les pieds de Joao Felix à la 3e minute. Puis mal placé sur la relance express du jeune prodige portugais dont a profité l’avant-centre uruguayen Luis Suarez au retour des vestiaires.

Une frappe brossée du gauche des 40 mètres qui a soufflé Diego Simeone: le technicien argentin s’est pris la tête entre les mains et agité ses doigts, impressionné par le geste du vétéran “Pistolero”.

L’international français Antoine Griezmann de retour de blessure, a été préservé sur le banc tout le match. Il s’est échauffé en deuxième période, mais n’est pas entré en jeu.

Ce succès rassure grandement les Colchoneros, qui n’affichaient que deux victoires sur les sept derniers matches avant ce samedi (4 défaites et un nul), et qui avaient notamment été giflés par le Barça au Camp Nou (4-2) il y a deux semaines.

Rassurant en défense surtout : Jan Oblak a gardé sa cage inviolée pour la première fois depuis le 6 janvier en Coupe du Roi (5-0 contre le Rayo Majadahonda), date à partir de laquelle l’Atlético avait encaissé 16 buts en 7 matches.

Les Colchorenos réintègrent ainsi provisoirement les places qualificatives pour la Ligue des champions, trois points devant le Barça, qui se déplace dimanche (16h15) à Valence. Ils restent néanmoins à douze points du leader, le Real Madrid (54 pts), qui reçoit Alavés dimanche soir (21h00).