Espagne: des matches de Liga programmés le lundi, la fédération gronde

Le patronde la Fédération espagnole de foot (RFEF) Luis Rubiales, le 19 juin 2019 à Madrid, est résolument contre les matches de Liga programmés lundi
/ © 2019 AFP

La Ligue de football professionnel espagnole a annoncé vendredi que des rencontres seraient programmées le lundi, suscitant la colère du président de la fédération qui avait promis d’en finir avec les matches ce jour-là.

Le calendrier des trois premières journées dévoilé vendredi prévoit deux rencontres, Majorque-Eibar et Betis Séville-Valladolid, pour la première journée le lundi 19 août, et une, Leganés-Atlético Madrid, pour la deuxième journée le lundi 26 août.

Des rencontres sont également programmées les vendredis, dont le match inaugural du championnat, un Athletic Bilbao-FC Barcelone le 16 août.

La décision a fait exploser Luis Rubiales, le bouillonnant président de la Fédération espagnole de football (RFEF) qui avait promis en mars la fin cette saison des rencontres le lundi et des négociations pour les vendredis.

“La RFEF N’AUTORISE PAS la Liga le VENDREDI (sans accord) ni le LUNDI.”, a écrit le président sur son compte Twitter. “Nous maintenons notre position: IL N’Y AURA PAS DE FOOTBALL LE LUNDI”, a assuré Luis Rubiales.

Le président, coutumier des polémiques l’opposant à son homologue de la Ligue professionnelle Javier Tebas, accuse celui-ci d’avoir, en dévoilant le calendrier, “dynamité” une réunion sous l’égide du gouvernement prévue le 17 juillet et consacrée à la question.

Contactée par l’AFP, la Liga n’a pas commenté ces déclarations et l’organe gouvernemental chargé des sports n’était pas joignable dans l’immédiat.

Les matches le lundi, qui offrent un créneau supplémentaire pour les diffusions télévisées mais portent un coup à la fréquentation des stades, sont décriés par les supporters et les petits clubs qui en font le plus souvent les frais.

Les matches du lundi ont également donné lieu à des manifestations de protestation en Allemagne où ils ont été introduits la saison dernière. Sous la pression, la fédération allemande a promis d’arrêter l’expérience mais reste en principe tenue par un contrat de droits télévisés qui court jusqu’à juin 2021.